Serena Williams Rome revers robe rose 05 2010
Serena Williams | AFP - Andreas Solaro

Serena Williams forfait pour l'Open d'Australie

Publié le , modifié le

L'Américaine Serena Williams, N.4 mondiale, toujours affectée par une blessure au pied, a déclaré forfait pour l'Open d'Australie à Melbourne (17-30 janvier), qu'elle avait remporté l'an dernier en battant en finale la Belge Justine Hénin. "Alors que je continue ma rééducation après une seconde intervention chirurgicale le mois dernier, c'est avec beaucoup de regret que j'annonce mon forfait de la Hopman Cup et de l'Open d'Australie", a informé Serena Williams.

L'Open d'Australie perd son égérie. Victorieuse à cinq reprises du premier Grand Chelem de la saison en 2003, 2005, 2007, 2009 et 2010, Serena Williams a annoncé son forfait. L'Américaine, double tenante du titre renonce à la défense de son trophée et continue sa longue période de convalescence. Serena n'est plus apparue sur un court depuis sa victoire à Wimbledon début juillet, son treizième titre du Grand Chelem. Quelques jours plus tard, elle se blessait en marchant sur des débris de verre dans un restaurant. Elle avait repris sa raquette avant de s'arrêter à nouveau, et de finalement renoncer au Masters et à la finale de la Fed Cup.

Cette éclipse n'est cependant pas une première dans la longue carrière de Serena. Elle a même un curieux air de déjà-vu. En 2003, la cadette des soeurs Williams, victime d'une déchirure partielle d'un ligament du genou gauche, doit mettre un terme à sa saison en août, dans le sillage de sa victoire à Wimbledon. Elle déclare ensuite forfait pour l'Open
d'Australie 2004, ne revenant sur les terrains qu'après huit mois d'éloignement. C'est à l'époque qu'avec sa soeur, elle commence à alimenter la rubrique people et faits divers des journaux, à défaut des pages sport. Elles sont ébranlées par l'assassinat de leur demi-soeur Yetunde en septembre 2003 lors d'un règlement de comptes à Los Angeles ainsi que par un procès interminable les opposant à deux promoteurs de tennis américains. Durant cette période Serena Williams prend aussi ce goût, qui ne l'a plus quittée, pour les à-côtés de la célébrité: séances photos, shopping, dessins de mode, actions humanitaires, émissions télé et apparitions dans des séries. Elle termine la saison 2006 à la 96e place mondiale, avant de signer un come-back comme les Etats-Unis les aiment en remportant l'Open d'Australie-2007 en laminant en finale la N.1 mondiale, la Russe Maria Sharapova (6-1, 6-2). Elle enchaîne par une victoire à l'US Open-2008, deux autres sacres à Melbourne (2009-2010) et Wimbledon (2009-2010) et redevient N.1 mondiale. Mais ce nouveau coup d'arrêt semble clore ce chapitre, l'épilogue?