Serena Williams
La N.1 mondiale Serena Williams | AFP - SAEED KHAN

Serena Williams en route vers l'histoire

Publié le , modifié le

Oublié l'échec de l'US Open 2015 et le grand chelem qui lui tendait les bras. Serena Williams a l'occasion samedi d'engranger un 22e titre majeur si elle bat l'Allemande Angelique Kerber en finale à Melbourne. L'Américaine rejoindrait alors Steffi Graf au nombre de victoires en Grand Chelem à deux unités de Margaret Court. Impressionnante depuis le début du tournoi, Williams joue son meilleur tennis depuis longtemps. Pour sa première finale, Kerber ne pouvait pas plus mal tomber.

Voir son record égalé puis battu, Steffi Graf s'y attend depuis quelques mois. La tornade Serena Williams s'essouffle parfois mais ne s'éteint pas. Lancée comme une balle vers son 22e titre et un grand chelem en 2015, elle avait craqué en demi-finale à New York contre l'Italienne Roberta Vinci. Après une période de repos, l'Américaine a digéré son "échec" et la revoilà motivée comme jamais. Qui pourrait dire le contraire quand on voit le carnage qu'elle réalise sur les courts australiens. Aucune manche perdue, 2,6 jeux cédés par set en moyenne, 46 aces, 83% de réussite au filet, les statistiques sont impressionnantes. "Je suis plus régulière et plus stable mentalement. Je crois que c'est le meilleur tournoi du Grand Chelem que j'ai joué depuis un  an", dit-elle. Tout lui semble facile, même face à sa grande rivale Maria Sharapova. La Russe, joueuse en activité qui possède le palmarès le plus prestigieux après celui de  Williams, a été balayée 6-4, 6-1 en quarts de finale.

Graf d'abord, Court ensuite

Et si le record de Graf était sauvé par une compatriote ? L'espoir est mince de voir Angélique Kerber, encouragée par sa glorieuse aînée, sortir vivante des griffes de Serena. "Je  n'ai rien à perdre", reconnaît-elle. Comme "la plupart des gens pensent que Serena va gagner" elle pourra jouer "sans pression", pense-t-elle. Kerber a raison mais il faudra voir comme elle aborde sa première finale en Grand Chelem où il n'est jamais simple de s'exprimer pleinement. L'Allemande a battu la cadette des Williams une fois dans sa carrière. C'était déjà loin puisque son succès remonte à 2012 au tournoi de Cincinnati. "Je l'ai battue une fois, je sais donc que je peux le faire", indique-t-elle. On s'accroche à ce qu'on peut. Serena s'accroche elle à sa place dans l'histoire du tennis. Si elle rejoint Graf, elle ne sera plus qu'à deux victoires de l'Australienne Margaret Court-Smith, recordwoman avec 24 majeurs remportés avant l'ère Open. Un record d'ores et déjà à sa portée en 2016.