Edouard Roger-Vasselin
Edouard Roger-Vasselin. | AFP PHOTO / PAUL CROCK

Sale journée pour les Français

Publié le , modifié le

Camouflet dans le camp tricolore : Gasquet, Roger-Vasselin et Chardy ont échoué vendredi aux portes des huitièmes de finales de l'Open d'Australie. Du côté des favoris, Novak Djokovic et Serena Williams ont tranquillement assuré leur qualification pour le tour suivant.

Gasquet maudit la pluie

Comme Jérémy Chardy et Edouard Roger-Vasselin avant lui, Gasquet, tête de série N.9, s'est arrêté plus tôt qu'il ne l'espérait battu par Tommy Robredo (N.17) en quatre sets (2-6, 7-5, 6-4, 7-6 (8/6)). L'Espagnol, ex-N.5 mondial, qui depuis 12 mois revit une seconde jeunesse à 31 ans, a réussi à faire basculer un match mal engagé pour lui, grâce à une interruption due à la pluie. Le toit de la Hisense Arena a ensuite été fermé et Robredo a mieux géré ces conditions nouvelles. Gasquet a payé cher un gros passage à vide au troisième set, où il a mené 4-1 avant de concéder cinq jeux d'affilée. "Je suis frustré, mais j'ai fait tout ce que j'ai pu", a déclaré Gasquet, qui a aussi souffert de son manque de préparation, gêné qu'il avait été par une douleur intercostale quelques jours avant d'arriver à Melbourne.

Roger-Vasselin frustré

Pour Chardy (N.29) et Roger-Vasselin, c'était surtout la journée des occasions manquées. Le premier, quart de finaliste l'an passé, a laissé passer  sa chance au deuxième set contre l'Espagnol David Ferrer (N.3). Il s'est procuré cinq balles de set dans cette manche, mais a fini par s'incliner en trois sets (6-2, 7-6 (7/5), 6-2), sans nourrir excessivement de regrets. Des regrets, Roger-Vasselin en avait bien plus. Le 40e mondial a longtemps tenu la première qualification de sa carrière pour les huitièmes de finale d'un  tournoi du Grand Chelem. Mais le Sud-africain Kevin Anderson (N.19) l'en a privé en remontant deux sets de retard (3-6, 4-6, 6-3, 7-6 (7/5), 7-5) et en sauvant une balle de match à 5-3 dans le cinquième set. "Est-ce que j'aurai d'autres occasions de jouer Kevin Anderson au troisième tour d'un Grand Chelem? C'est pas sûr. C'est pour ça que c'est frustrant. Là, on peut dire que j'avais quand même un bon tableau pour aller en huitièmes", a déploré Roger-Vasselin. 

Djoko et Serena se promènent

L'élimination de Gasquet est la seule surprise notable dans le tableau masculin, où le N.2 mondial et triple tenant du titre Novak Djokovic s'est encore promené, cette fois-ci face à l'Ouzbekh Denis Istomin (6-3, 6-3, 7-5). Le tournoi féminin, en revanche, a bien failli perdre l'une de ses principales têtes d'affiche avec Li Na (N.4). La Chinoise est passée à deux doigts de l'élimination (1-6, 7-6 (7/2), 6-3) face à la Tchèque Lucie Safarova  (N.26). Li,finaliste en 2011 et 2013, s'est laissé entraîner dans une longue galère de 2h37. Elle a été complètement hors sujet au premier set, accumulant les fautes directes (18). Elle a dû sauver ensuite une balle de match au deuxième set, avant de faire taire Safarova. Les difficultés de Li ont contrasté avec l'aisance de la N.1 mondiale Serena Williams. L'Américaine, qui vise un sixième sacre à Melbourne, a facilement disposé (6-3, 6-3) de la Slovaque Daniela Hantuchova (N.31). Avec cette 61e victoire de sa carrière à Melbourne, l'Américaine a battu le record de matches gagnés à l'Open d'Australie, qui appartenait à l'Australienne Margaret Court.

La température a encore été l'un des faits du jour. Elle a dépassé les 40°C  pour la quatrième journée d'affilée, du jamais vu depuis 108 ans. Mais contrairement à la veille, les organisateurs n'ont pas interrompu les matches. Les conditions étaient pourtant à peine moins torrides, et les joueurs ont encore souffert. La Chinoise Zheng Jie a ainsi été longuement soignée sur le court, après avoir éprouvé des difficultés à respirer. Mais la température a commencé à baisser graduellement en fin d'après-midi. Elle devrait atteindre des niveaux bien plus acceptables samedi, où on annonce un maximum de 23°C.

(Avec l'AFP)

Jean Charbon