Rafael Nadal
Le joueur espagnol Rafael Nadal | AFP - GREG WOOD

Rafael Nadal s'en sort face à Dimitrov

Publié le , modifié le

Rafael Nadal s'est qualifié pour sa quatrième demi-finale à l'Open d'Australie en dominant en quarts le jeune Bulgare Grigor Dimitrov en quatre sets 3-6, 7-6 (7/3), 7-6 (9/7), 6-2. Pour une place en finale, il affrontera une vieille connaissance, soit Roger Federer, soit Andy Murray.

Grigor Dimitrov découvrait les quarts de finale de Grand Chelem. Et pour quelques points, quelques détails, il aurait pu donner une autre issue à cette rencontre face à Rafael Nadal. Le Bulgare regrettera longtemps cette fin de troisième manche où il a laissé filer trois balles de set dont une sur son service. Mais le joueur de 22 ans à gâcher. Trop et face à Nadal cela ne pardonne pas. L'Espagnol s'est finalement imposé en 3h33 de match. Il retrouve le dernier carré d'un Grand Chelem pour la 22e fois de sa carrière, la quatrième fois à Melbourne, deux ans après avoir été finaliste face à Djokovic.

"J'ai eu tellement de chance". Après la rencontre au micro de Jim Courrier, Rafael Nadal l'a avoué. Il est revenu de loin. Après la perte du premier set, il a bataillé face à un Dimitrov pas du tout intimidé par la Rod Laver Arena et par ce premier quart de finale de Grand Chelem. Et comme lors de la trois précédentes confrontations, il a pris un set au numéro 1 mondial. Le Bulgare aurait même pu en prendre un deuxième. Si le tie-break de la seconde manche a été maîtrisé par l'Espagnol, ce troisième set hantera pendant quelques temps l'esprit de Dimitrov. Revenu à hauteur après avoir été breaké à 3-2, Dimitrov est passé tout près de mener 2 sets à 1. Et face à un Nadal toujours diminué par son ampoulé à la main gauche, la fin de match aurait pris une autre tournure. Mais pour quelques centimètres, la rencontre a tourné en faveur de l'Espagnol. A 6-5, Dimitrov a raté une première balle de set. Puis dans le tie-break, son coup droit à 7 points à 6 est retombé derrière la ligne. Le même coup droit à 8/7 est également sorti offrant ce troisième set charnière à Nadal. La chance du 22e joueur mondial était passée.

"Baby Federer" avant le vrai?

En revanche, Nadal lui n'allait pas la laisser passer. Face à un adversaire diminué physiquement et atteint mentalement, il a appuyé sur l'accélérateur. D'entrée de quatrième manche pour prendre une première fois le service adverse (2-0) en faisant parler sa science du passing, avant de terminer par un ultime break. Malgré de nombreuses fautes directes (47 au total), le vainqueur ici en 2009 a trouvé les solutions face à un Dimitrov qui s'est révélé durant cette quinzaine aux yeux du grand public. Longtemps attendu, "Baby Federer" est devenu grand. Pas encore pour faire parti du gotha, mais assez pour faire trembler un Rafael Nadal. L'Espagnol a désormais quelques jours de repos bienvenus pour soigner sa main et se reposer avant un autre sommet face à Roger Federer ou Andy Murray.