Open d'Australie : Rafael Nadal, qualifié pour le 2e tour, a fait le dos rond

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Rafael Nadal lors de l'Open d'Australie 2021
Rafael Nadal lors du premier tour de l'Open d'Australie 2021, le 9 février à Melbourne. | DAVID GRAY / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Diminué par une blessure au dos durant sa préparation à l'Open d'Australie, Rafael Nadal a rassuré contre Laslo Djere mardi 9 février (6-3, 6-4, 6-1). Le N.2 mondial n'a pas pour autant eu la tâche facile contre l'accrocheur Serbe. Mais l'Espagnol a tenu, son physique avec. Il affrontera un qualifié au 2e tour, l'Américain Michael Mmoh.

Tout va mieux pour Rafael Nadal. L'Espagnol s'était donné quelques frayeurs ces derniers jours, blessé au dos à l'approche de l'Open d'Australie. Mais l'odeur des Majeurs soigne bien des bobos pour l'homme aux 20 tournois du Grand Chelem. Nadal a dominé Laslo Djere en trois sets (6-3, 6-4, 6-1) plus compliqués que le score ne peut le laisser paraître. Pas de frissons néanmoins pour le Majorquin, rassuré et rassurant par son état de forme.

Le vainqueur de l'édition 2009 à Melbourne a pris le match comme à son habitude très au sérieux, avec l'envie d'en finir vite. Rapidement aux commandes, Nadal a servi à 5-1 pour remporter le premier set en moins d'une demi-heure. Un premier tour comme dans un rêve, alors ? C'est mal connaître Laslo Djere. Le joueur de Novi Sad porte bien les deux mêmes premières lettres de nom de famille que son illustre compatriote, Novak Djokovic. Et le temps d'un débreak blanc et d'une série d'un peu plus de deux jeux, le Serbe a peut-être bien donné quelques hallucinations à Rafael Nadal sur l'identité de son adversaire. Agressif, relâchant ses coups plus proche des lignes, le 56e mondial a crânement défendu ses chances.

"Je devais survivre aujourd'hui"

Mais les quelques rares mauvais choix de Nadal ont vite été relégués au rang d'anecdotes. Djere a bien tenté de faire durer les échanges et de faire bouger la tête de série numéro deux, espérant peut-être un contrecoup physique. La stratégie lui est revenue comme un boomerang en fin de rencontre, quand l'Espagnol a trouvé son rythme de croisière. Impeccable dans sa lecture du jeu et visiblement pas gêné dans ses déplacements, Nadal a offert quelques highlights au public dans la troisième manche, laissant Djere impuissant. 

"Je devais survivre aujourd'hui, et c'est ce que j'ai fait. J'ai juste essayé d'être concentré tout le temps, de passer outre. Je suis là pour faire de mon mieux, comme toujours", a expliqué Rafael Nadal après la rencontre. "On va y aller jour après jour. Aujourd'hui, j'ai pu trouver une manière de m'en sortir. Cela me donne un jour de plus demain." "Bien sûr que la préparation n'a pas été idéale pour moi, mais je suis toujours en vie, non ? C'est le principal. Je suis juste heureux de pouvoir jouer une fois de plus en Australie et d'y rester le plus longtemps possible" a relativisé l'un des favoris du tournoi.

La suite devrait lui permettre de continuer sa montée en puissance avec un deuxième tour contre l'Américain Michael Mmoh, sorti des qualifications puis d'un duel homérique au 1er tour face à Viktor Troicki (7-6, 6-7, 3-6, 7-6, 7-5 en 4h06).