portrait Alizé Cornet grimace Open d'Australie 01 2011
La déception d'Alizé Cornet | AFP - Greg Wood

Pas de cadeau pour Cornet

Publié le , modifié le

Dernière représentante du clan tricolore féminin, Alizé Cornet s'est inclinée, samedi, au 3e tour de l'Open d'Australie. Pour son 21e anniversaire, elle s'est faite sortir par une des favorites du tournoi, la Belge Kim Clijsters, tête de série N.3, en deux sets (7-6[3], 6-3). Fin de parcours également pour les Russes Nadia Petrova (N.13) et Anastasia Pavlyuchenkova (N.16).

LE TABLEAU FEMININ

Une victoire aurait sans doute été le plus beau des cadeaux pour Alizé Cornet. Mais face à la Belge Kim Clijsters, la tâche s'annonçait particulièrement compliquée pour l'ancienne N.11 mondiale. Sur la Rod Laver Arena, la Niçoise a bataillé ferme et montré de belles dispositions mais cela allait se révéler insuffisant. Dans le premier set, elle poussait Clijsters jusqu'au jeu décisif, chacune ayant ravi par deux  fois le service de l'autre au premier set. La N.3 mondiale faisait alors parler  son expérience en prenant rapidement l'avantage 5-0. Cornet, plus juste physiquement que son adversaire du jour, tenait encore tête lors de la deuxième manche. Elle concédait son  service à 2-1 mais revenait dans la foulée, à grands renforts d'encouragements.

Cependant, débordée par la puissance de son adversaire, qui l'obligeait à  balayer le court, elle devait se résigner à laisser échapper le billet pour les 8e de finale (7-6[3], 6-3). "J'ai plein de regrets après ce match car il y avait la place de prendre au moins un set, a confié Cornet à la sortie du court. J'y ai pas assez cru, ce qui venant de moi est assez étonnant." Avant d'ajouter, pleine d'optimisme malgré la défaite : "J'ai l'impression d'être de retour, d'avoir retrouvé un  niveau de jeu qui me permet de rivaliser avec ces filles-là. Elle est quand même N.3 mondiale. (...) C'est super encourageant  pour la suite et c'est une belle récompense du travail que j'ai accompli."Au prochain tour, Clijsters affrontera la Russe Ekaterina Makarova, tombeuse de sa compatriote Nadia Petrova (N.13) en trois sets (6-2, 3-6, 8-6 en 2h34).

Dans les autres rencontres de la journée, la Russe Vera Zvonareva (N.2) s'est qualifiée pour les huitièmes de finale ... mais pas sans quelques frayeurs. Elle a en effet sauvé deux balles de deuxième set au tie-break pour l'emporter  en deux sets (6-3, 7-6[9]) et 2h00 de jeu contre Lucie Safarova. Au prochain tour, Zvonareva qui avait calé en 8e de finale l'an passé, sera opposée à la Tchèque Iveta Benesova. De son côté, la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.12) retrouvera, grâce à sa victoire facile sur la Roumaine Simona Halep (6-1, 6-2), la Chinoise Shuai Peng, vainqueur de la Japonaise Ayumi Morita (6-1, 3-6, 6-3). Enfin, menée un set et 4-2, Flavia Pennetta (N.22) s'est défaite de l'Israélienne Shahar Peer (N.10) en trois sets (3-6, 7-6 [3], 6-4 en 2h25), pour rallier les huitièmes de finale, où elle retrouvera la Tchèque Petra Kvitova (N.25) qui s'est offert le scalp de l'Australienne Samantha Stosur (7-6[5], 6-3).

Isabelle Trancoën