Gilles Simon, Open d'Australie
Le tennisman français Gilles Simon | SAEED KHAN / AFP

Open d'Australie: Simon jouera Tsonga

Publié le , modifié le

Mené 1 set 0 puis 2 manches à 1, Gilles Simon est parvenu à inverser la tendance pour se défaire du Croate Marin Cilic au 2e tour de l'Open d'Australie (4-6, 7-6 [3], 6-7 [5], 6-1, 6-2). Tête de série N.18, le Français retrouvera son compatriote Jo-Wilfried Tsonga samedi pour un accessit au 8e de finale. Autre Tricolore engagé, Vincent Millot est lui tombé devant Andy Murray, non sans l'avoir fait un peu douter (6-2, 6-2, 7-5)

Gilles Simon a un mental et une santé de fer. Il y a quatre jours, le Français ne se donnait que 1% de chances de pouvoir défendre ses chances à Melbourne. Vainqueur de l'Allemand Daniel Brands en ouverture, après avoir fait la course derrière lors des quatre premières manches, le Niçois a remis le couvert face au Croate Marin Cilic. Résultat, deux combats d'environ 4 heures au 1er et au 2e tour avant de retrouver un Jo-Wilfried Tsonga vainqueur de ses deux premiers matches en trois sets. En 2009, les deux hommes s'étaient déjà croisés sur les courts de l'Open d'Australie pour une victoire de Simon. Cinq ans plus tard, le N.3 français ne partira pas favori contre le Manceau.

Simon ne gâche pas

Pour gagner le droit de l'affronter, "Gillou" a renversé des montagnes. Et rassuré sur son état physique. Quand son adversaire explosait dans les deux dernières manches, lui engrangeait les points pour égaliser puis conclure la rencontre. Mené 2 sets à 1 après avoir lâché le tie break, malgré un incroyable come back de 0-5 à 6-6, l'élève de Jan De Witt s'est révolté au lieu de s'affaisser. Ultra-réaliste, le Tricolore a converti 10 des 12 balles de break qu'il a obtenu, contre 7/15 à son adversaire. Avec plus de 8 heures de jeu dans les jambes en deux sorties, Simon semble avoir hypothéqué ses chances de victoire contre Tsonga au 3e tour. Mais le marathon man sudiste n'a rien à perdre. Et tellement de ressources.

Millot baisse pavillon contre Murray

De son côté, Vincent Millot a fini par s'incliner contre Andy Murray (N.4). Le jeune français a pourtant mené 5-1 dans le 3e set avant de tomber 6-2, 6-2, 7-5 en 2h de jeu. Le 267e mondial, issu des qualifications, est passé à côté d'une très belle occasion de faire vaciller l'un des favoris pour le titre.

Le tableau masculin de l'Open d'Australie

Jerome Carrere