Open d'Australie : Seppi crée la sensation en sortant Federer

Open d'Australie : Seppi crée la sensation en sortant Federer

Publié le , modifié le

C'est un coup de tonnerre à Melbourne ! Roger Federer a été éliminé dès le troisième tour de l'Open d'Australie par l'Italien Andreas Seppi. Le 46e joueur mondial est venu à bout du maître suisse en quatre sets 6-4, 7-6 (7/5), 4-6, 7-6 (7/5), vendredi à Melbourne.

RETROUVEZ LE TABLEAU DE L'OPEN D'AUSTRALIE

Dans un match d'une grande intensité et devant un public conquis par le jeu pratiqué, c'est bien l'Italien qui a eu raison de Federer. Ce dernier a alterné le bon et le moins bon distillant au fil de la rencontre pas moins de 15 aces (contre 4 pour l'Italien), mais aussi neuf double fautes (contre 4). Pourtant plus efficace sur sa première balle (80% de points gagnés contre 78%) celui que l'on considère toujours comme le meilleur joueur de tous les temps a peiné pour convertir ses balles de break, avec seulement trois d'entre elles qui onf fait mouche.

De son côté, l'Italien a réalisé l'un des matches les plus aboutis de sa carrière. Efficace au filet avec 63 % de points gagnés, le 46e joueur mondial s'est montré plus en réussite pour prendre le service adverse malgré un nombre moins important d'opportunités (3/5). Seppi retrouvera au prochain tour le vainqueur de la rencontre opposant le Tunisien Malek Jaziri à l'Australien Nick Kyrgios. Le joueur de 30 ans atteint pour la deuxième fois de sa carrière les huitièmes de finale, et aura une bonne chance de se hisser pour la première fois en quart d'un majeur.

C'est la première fois depuis 2001 que l'actuel N.2 mondial tombe avant les huitièmes de finale de la première levée du Grand Chelem où il a été titré quatre fois en 2004, 2006,  2007 et 2010. C'est aussi la deuxième fois en dix ans que Federer ne passe pas au moins trois tours dans un Grand Chelem. Il faut remonter à l'édition 2013 de Wimbledon, pour retrouver la tracé d'une telle déconvenue. A l'époque, il avait été sorti au deuxième tour par l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky. Et ce revers est d'autant plus surprenant que Seppi ne lui avait pris qu'un seul et unique set lors de leurs dix précédents affrontements, c'était en 2012 à Doha, en quarts de finale.

Un choc Murray-Dimitrov en huitième​s

Moins étonnant, Andy Murray a décroché son billet pour les huitièmes de finale en dominant le Portugais Joao Sousa en trois sets 6-1, 6-1, 7-5 et 2h06 de jeu. L'Ecossais, tête de série N.6, retrouvera quant à lui le coriace Grigor Dimitrov (N.10) pour une belle affiche. Murray aura l'occasion de prendre sa revanche face au Bulgare l'avait surclassé en quarts de finale de la dernière édition de Wimbledon. Celui que l'on surnomme à juste titre le "Federer bulgare" a toutefois eu un peu de mal pour battre un Baghdatis en pleine confiance, et qui avait notamment battu le talent belge David Goffin (N.20). Le Chypriote, surprenant finaliste de l'édition 2006 perdue contre un certain Federer, a finalement cédé face à un Dimitrov disposant d'une large gamme de coups.

Pas de souci non plus pour Tomas Berdych qui avait atteint les demi-finales du tournoi australien l'an passé. Le Tchèque, tête de série N.7, a eu raison du Serbe Viktor Troicki en trois manches (6-4, 6-3, 6-4).

Romain Bonte

Open d'Australie