Open d'Australie - Samedi: Duel de N.1 entre Halep et V. Williams, duel de générations entre Djokovic et Shapovalov

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le N.1 mondial, Novak Djokovic
Le N.1 mondial, Novak Djokovic | AFP - Paul Crock

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La 6e journée de l'Open d'Australie samedi vaut le coup d'oeil, et même plus. Car l'affrontement entre Novak Djokovic, l'actuel N.1 mondial, et Denis Shapovalov, annoncé comme un potentiel futur N.1, sera à surveiller de près. C'est aussi le cas du match des N.1, entre l'actuelle tenante de la position, Simona Halep, et une ancienne détentrice, Venus Williams. Le troisième match concerne l'un des deux derniers Français, Pierre-Hugues Herbert, opposé à Milos Raonic.

Novak Djokovic (N.1) - Denis Shapovalov (N.25): Une première explosive

Un combat de générations. Novak Djokovic, 31 ans, face à Denis Shapovalov, 19 ans. Le patron du circuit face à l'un des meilleurs représentants de la nouvelle vague. Pour la deuxième fois de sa carrière présent en 8e de finale dans un tournoi du Grand Chelem (la 1re c'était à l'US Open en 2017), le Canadien n'a pas lâché le moindre set depuis le début de la quinzaine. Mais l'Espagnol Andujar et le Japonais Daniel n'étaient de taille qu'à le pousser à un jeu décisif. Pas plus. Jo-Wilfried Tsonga était d'un autre niveau pour Novak Djokovic, mais il l'a effacé lui-aussi sans céder un set. Le parcours similaire entre les deux hommes les met donc dos à dos pour ce premier affrontement sur le circuit.

Le gaucher, 27e mondial, a-t-il les armes pour faire plier le N.1 mondial qui n'a plus perdu avant les quarts de finale depuis... l'Open d'Australie 2018 (et sa défaite contre la jeune révélation coréenne Hyeon Chung en 3 manches) ? A-t-il le mental pour voir la balle revenir plus que d'habitude ? A-t-il les jambes pour suivre le rythme du Serbe ? Peut-il battre le 2e Top 10 de sa carrière (après Nadal à Montreal en 2017) ? Car depuis son élimination en 2018, "Nole" a retrouvé son niveau. Et à Melbourne, il vise un petit chelem à cheval sur deux saisons: Wimbledon, US Open et Open d'Australie.

Pierre-Hugues Herbert - Milos Raonic (N.16): Le défi d'un premier Top 5

Dans sa jeune carrière en simple sur le circuit, Pierre-Hugues Herbert n'est jamais parvenu à battre le moindre membre ou ex-membre du Top 5.  Sur les 10 matches joués contre des Dimitrov, Cilic, Tsonga, Murray, Nishikori, Anderson, Nadal ou Djokovic, il n'a même gagné en tout et pour tout que deux sets. Cette statistique ne saurait faire oublier un changement important: Fabrice Santoro est désormais son coach. Avec la ferme intention de faire évoluer le jeu du Strasbourgois, pour lui apporter plus de densité, au fond du court comme au filet. Et son expérience vécue en Coupe Davis ces deux dernières saisons avec des matches à enjeux notamment en finale, ont certainement solidifié son mental.

Mais face à lui, Milos Raonic est un morceau difficile à avaler, qu'il défie pour la première fois. Nick Kyrgios et Stan Wawrinka se sont cassés les dents sur la carcasse du Canadien, vainqueur de quatre des cinq jeux décisifs disputés lors de ces deux premiers matches de la quinzaine. Les 69 aces réalisés en deux rencontres ne laissent pas de place à l'hésitation: Raonic va bûcheronner, comme il sait si bien le faire. P2H aura-t-il les épaules pour y faire face ?

Simona Halep (N.1) - Venus Williams: L'inconstante N.1 en danger

Finaliste l'an dernier à Melbourne, Simona Halep a un paquet de points à défendre dans cette quinzaine australienne. Et son trône de N.1 mondial ne tient qu'à un fil, qu Sloane Stephens, Petra Kvitova, Naomi Osaka et Angélique Kerber, toutes déjà qualifiées pour les 8e de finale, peuvent casser. L'Américaine et la Tchèque sont d'ailleurs les mieux placées pour le faire, avec moins de 200 points de retard à combler sur la Roumaine. Toutes deux sorties au 1er tour l'an dernier, elles emmagasinent les points. De son côté, Simona Halep n'a pas vraiment brillé. passée tout près de la chute au 1er tour contre Kaia Kanepi, qui l'avait éliminée d'entrée à l'US Open, contrainte de disputer trois autres sets contre Kenin (56e mondiale) au 2e tour, elle fait preuve, comme souvent, d'inconstance.

Face à elle, Venus Williams rêve de lui jouer un mauvais tour. Elle aussi a dû lutter trois sets à chacun de ses matches, mais elle affrontait la Roumaine Buzarnescu (N.25) et la Française Cornet. N.1 mondiale en 2002, elle rêve de renouer avec son glorieux passé, à 38 ans. Finaliste voici deux ans ici-même, elle n'a plus atteint la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem depuis l'US Open 2017. Après deux défaites contre la Roumaine (en 2015 et 2018), l'Américaine compte bien reprendre ses habitudes passées, elle qui avait battu Halep à trois reprises avant. Au moins quart-de-finaliste à Melbourne à 9 reprises en 18 participations, l'aînée des Williams ne veut pas s'arrêter là.