Open d'Australie : Roger Federer miraculé face à John Millman

Publié le , modifié le

Auteur·e : Romain Bonte
Roger Federer a frôlé l'élimination John Millman au 3e tour de l'Open d'Australie, le 24 janvier 2020
Roger Federer a frôlé l'élimination face à John Millman au 3e tour de l'Open d'Australie, le 24 janvier 2020 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Un an et demi après avoir été battu par John Millman à l'US Open, Roger Federer a bien cru qu'il allait vivre la même mésaventure. L'Australien qui a bien failli mener deux manches à rien face au N.3 mondial, s'est finalement incliné en cinq sets au bout du suspense du super tie break (4-6, 7-6[2], 6-4, 4-6, 7-6 [10-8]. Le natif de Bâle signe là sa 100e victoire en carrière à Melbourne et avance vers les huitièmes de finale de l'Open d'Australie.

Pointant à la 47e place mondiale, John Millman ne faisait théoriquement pas le poids face au maître Roger Federer. Mais les plus grands fans de l'actuel N.3 mondial se souviennent encore de ce 4 septembre 2018 à New York. Alors oui, Federer avait souffert de la chaleur qui régnait sur les courts de l'US Open, mais il avait bien été battu dans les règles, par cet Australien qui signait là sa meilleure performance en Grand Chelem.

Lui, le natif de Brisbane, au style certes moins gracieux que son idole, a une nouvelle fois fait trembler la planète tennis. Lui qui avait confié un jour "dormir sur le sol des aéroports et dans les gares" pour ne pas dépenser trop ses maigres gains en début de carrière, a tenté sa chance pleinement.

Federer fébrile

Face à un Federer un peu trop timide, Millman a donc joué libéré, s'appuyant sur un jeu de fond de court efficace à défaut d'être brillant et, aidé par le filet, s'offrait le premier break 3-1. Dans les échanges, le Suisse se montrait plus fébrile et cédait logiquement le premier set en 32 minutes (6-4).

Solide sur son service, l'Australien tenait tête au Suisse de 38 ans, qui se faisait parfois contrer sur des jolis passings. Auteur de fautes inhabituelles, acculé derrière sa ligne, Federer souffrait mais il se maintenait en vie, grâce à une superbe volée, de quoi disputer un tie-break qu'il finissait par remporter sur une nouvelle volée déposée brillamment (7-6).

Malgré le soutien du public, Millman sentait qu'il lui faudrait jouer son meilleur tennis, et peut-être un peu plus, pour venir à bout du Suisse. Et alors que les deux hommes se répondaient coup pour coup sur leur service, le joueur de 30 ans commettait une double faute au pire moment. Il parvenait à l'effacer, mais la défense de Federer finissait par l'user et il se retrouvait alors mené deux sets à un (6-4).

Dos au mur, Federer avait toujours autant de mal à trouver la solution face au jeu parfois décousu de Millman, mais ô combien efficace. Un retour court croisé de son cadet de huit ans, et le Suisse se faisait à nouveau breaker, provoquant une certaine émotion dans les travées de la Rod Laver Arena. Mais le roi Federer ne s'avouait pas vaincu et insistait sur le revers un peu trop timoré de l'Australien pour effacer aussitôt cet écart (2-2).

Les dieux de la petite balle jaune restaient indécis sur le dénouement de cette rencontre, l'homme aux 20 titres en Grand Chelem sauvant deux balles de break, et étant même mené 3-0 dans le super tie break avant finalement, de prendre l'ascendant définitivement 7-6 (10-8). Federer restait Federer et signait sa 100e victoire en carrière à Melbourne, avançant tant bien que mal vers la deuxième semaine.