Roger Federer
Roger Federer | AFP

Open d'Australie: Roger Federer impressionne

Publié le , modifié le

Roger Federer a totalement maîtrisé sa rencontre face au Tchèque Tomas Berdych au troisième tour de l'Open d'Australie (6-2, 6-4, 6-4). Pour ce premier gros test après avoir fait une pause de 191 jours sans compétition, le Suisse n'a pas donné l'impression qu'il avait perdu son tennis, bien au contraire. Après s'être débarrassé de Noah Rubin, de Jürgen Melzer puis du 10e joueur mondial sans aucun mal, l'actuel N.17 à l'ATP affrontera le Japonais Kei Nishikori (N.5) en huitièmes de finale.

Après la répétition générale, la représentation. Pour ceux qui doutaient encore du niveau du maestro, la réponse fut aussi cinglante qu'une de ses gifles en coup droit. Roger Federer n'est pas rouillé et il a dérouillé Tomas Berdych. Sans vouloir rabaisser la performance du Suisse, il est vrai que le jeu du Tchèque se prête parfaitement aux variations du désormais 17e mondial. Ce dernier a ainsi remporté son 17e match en 23 confrontations avec Berdych, cette fois en une toute petite heure et demi. 

Murmures extatiques

Sous les yeux de Rod Laver, Federer a placé le curseur très haut dès les premiers points en se montrant agressif comme à ses plus belles heures. Dans les faits cela s'est traduit par un pourcentage de réussite ahurissant derrière sa première balle (95%) comme en retour de seconde balle adverse (70%). Impérial au filet (20 points gagnés sur 23 montées), il a encore réalisé quelques demi-volées connues de lui-seul qui ont soulevé des murmures extatiques dans les travées. Au final, le Bâlois a bouclé le match avec 40 coups gagnants pour 17 petites fautes directes. Plus que rassurant.

Mais la vraie bonne nouvelle, pour lui et pour ses fans, c'est qu'il a pu maintenir ce niveau durant trois sets. Reste à savoir s'il peut prolonger cet état de grâce sur la durée de quatre ou cinq manches, quand il sera vraiment accroché. Par Kei Nishikori en huitièmes de finale ? 

francetv sport @francetvsport

Open d'Australie