Open d'Australie - Roger Federer en finale face à Cilic après l'abandon de Chung

Open d'Australie - Roger Federer en finale face à Cilic après l'abandon de Chung

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu de match entre Roger Federer et la révélation de l'Open d'Australie, le Sud-Coréen Hyeon Chung. Totalement dominateur lors des deux premier sets, le Suisse menait 6-1, 5-2 lorsque son adversaire a préféré abandonner. Il avait été soigné au pied quelques minutes avant. L'ancien N.1 mondial retrouvera donc Marin Cilic (N.6) en finale, sa deuxième consécutive à Melbourne, sa 7e en carrière, sa 30e en Grand Chelem depuis le début de sa longue carrière, la 6e sans avoir perdu une manche. Face à un joueur qui ne l'a battu qu'une fois en 9 matches, il tentera de décrocher un 20e tournoi du Grand Chelem.

30e finale en Grand Chelem. Soit 7 de plus que Rafael Nadal, mais 12 de plus qu'un certain Pete Sampras. Et pour l'instant, il en a gagnées 19. A Melbourne, pour la deuxième année de suite, Roger Federer s'est hissé en finale de l'Open d'Australie. Et il n'aura qu'une envie: tomber sur un chiffre rond en raflant un 20e titre du Grand Chelem. Dix ans après avoir conservé un titre du Grand Chelem pour la dernière fois (il avait fait la passe de 5 à l'US Open entre 2004 et 2008), le voilà de nouveau au pied d'un exploit dont il a le secret.

Cela sera très possible puisqu'il fera face à Marin Cilic, qui lui avait barré la route de la finale de l'US Open en 2014 en le battant en trois sets. Mais c'est bien là la seule victoire du croate sur le Suisse, en neuf duels. Et sur les 8 victoires, l'ancien N.1 mondial a concédé que cinq sets, dont deux lors de l'épique quart de finale à Wimbledon en 2016 gagné en cinq manches par l'Helvète. Battu à Wimbledon et au Masters en 2017, le Croate a un énorme défi à relever.

Les ampoules infernales

Pour avoir l'opportunité d'écrire une nouvelle page glorieuse de sa légende, Roger Federer n'a pas eu à livrer une énorme bataille. Contre Hyeon Chung, véritable révélation de ce tournoi, il a été supérieur dès le début de la rencontre. Bien décidé à ne pas laisser une chance à son adversaire de prendre confiance, il l'a mis sous pression. Un premier set expédié 6-1, un deuxième nettement dominé jusqu'à 4-1, et l'appel du kiné par le Sud-Coréen. Soigné au pied pour des ampoules durant de longues minutes, cela n'a été qu'une petite pause vers la défaite. Après 1h02, l'actuel 58e mondial a jeté l'éponge. "Je crois que le premier set était à peu près normal, puis ensuite j'ai vu qu'il était gêné par les ampoules. Je sais que ça fait très mal", a dit le Suisse.

Grâce à son extraordinaire parcours (vainqueur de Djokovic, Alexander et Micha Zverev), Chung sera, lundi prochain, 28e mondial. Juste derrière un certain Kei Nishikori, avec lequel il va désormais lutter pour la place honorifique de 1er joueur asiatique du monde.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Open d'Australie