Open d'Australie : Roger Federer écœure Kei Nishikori et se qualifie pour les quarts de finale

Open d'Australie : Roger Federer écœure Kei Nishikori et se qualifie pour les quarts de finale

Publié le , modifié le

Porté par son service quasi infaillible et un public acquis à sa cause, Roger Federer a écarté Kei Nishikori après une bataille longue de cinq sets et 3h27 de jeu (6-7, 6-4, 6-1, 4-6, 6-3). Le Suisse trace sa route et retrouvera en quarts de finale Mischa Zverev, le surprenant tombeur du numéro 1 mondial Andy Murray.

Tel le phénix qui renaît de ses cendres, le passage de Roger Federer sur les courts de Melbourne ressemble à une renaissance pour le Suisse. Gêné par un problème au genou l’année dernière et de retour après six mois d’absence, la leçon donnée en trois sets au numéro 10 mondial Tomas Berdych avait déjà levé certains doutes sur l’état de forme de l'ancien numéro un mondial.

Cette fois, au terme d’un combat de plus de 3h dont il est sorti victorieux face à un Kei Nishikori installé dans le top 5 depuis plusieurs mois, Federer a réaffirmé ses ambitions en prouvant qu’il avait encore les jambes pour aller chercher pourquoi pas un 18e titre du Grand Chelem. Et après s'être offert le scalp de deux top 10, Roger Federer ira défier Mischa Zverev, 50e joueur mondial et surprenant tombeur d'Andy Murray, pour une place en demi-finale. 

Au bout du suspense

Pour empocher son billet pour les quarts, Federer a néanmoins eu besoin de quelques jeux pour se chauffer et régler son service. Double breaké d’entrée par Kei Nishikori et mené 3-0 puis 5-2, le Suisse a rapidement réagi malgré la perte du premier set au tie-break (7-6). Intraitable au service, Roger Federer fait mal au Japonais avec 80% de première balle dans la seconde manche et enchaîne trois jeux blancs pour recoller à un set partout (6-4).

Précis, diaboliquement efficace et brillant par moments, le Suisse écoeure le n°5 mondial qui plie sous les coups de boutoir de Roger Federer. Ce dernier balaie le troisième set en 26 petites minutes (6-1), breakant trois fois un Nishikori sans solutions (8 coups gagnants à 2). Proche du gouffre, le Japonais trouve un second souffle en sauvant deux balles de break à 2-1 avant de prendre le service de Federer pour la première fois depuis le début de la première manche. Un sursaut qui permet à Nishikori d'arracher un cinquième set alors quasi inespéré (6-4).

Plus vieux quart de finaliste en Grand Chelem depuis 26 ans

Et si l'on pouvait s'inquiéter pour les jambes de Roger Federer après quatre sets intenses, c'est bien Kei Nishikori qui fait appel aux soigneurs après s'être de nouveau fait breaker à 2-0. Le Suisse lui reste sobre comme à son habitude, envoyant des cachous au service et balançant ses coups droit dévastateurs (83 coups gagnants au total contre 42 pour le Japonais). Un dernier jeu blanc pour conclure (6-3) et se qualifier pour son 49e quart de finale de Grand Chelem, devenant au passage à 35 ans et 167 jours le plus vieux quart de finaliste en Grand Chelem depuis Jimmy Connors à l'US Open 1991.

Mathieu Aellen

Open d'Australie