Richard Gasquet
Richard Gasquet | WILLIAM WEST / AFP

Open d’Australie : Robredo sort Gasquet

Publié le , modifié le

Richard Gasquet, tête de série N.9, s’est incliné en quatre sets face à Tommy Robredo (N.17) au troisième tour à Melbourne. Le Français a pourtant pris un meilleur départ mais il a gâché un break dans le deuxième set et un avantage de 4-1 dans le quatrième pour finalement tomber (2-6, 7-5, 6-4, 7-6(6)). L’Espagnol, battu en quarts de finale par Federer en 2007, affrontera Stanislas Wawrinka (N.8) en huitièmes de finale.

Huitième de finaliste l’an dernier (contre Tsonga) et en 2012 (face à Ferrer), Richard Gasquet va donc perdre quelques points ATP après cette contre-performance. Le Biterrois s’est montré brillant (parfois) et moyen (souvent), ne parvenant plus à déborder son rival au fur et à mesure que le match avançait.

Wawrinka sur sa route 

Trop reculé, pas assez offensif face à la défense efficace de Robredo, le numéro 1 français s’est progressivement épuisé devant le jeu de contre assassin du Catalan aux jambes de feu. Blessé et écarté du circuit durant quasiment deux saisons pleines (2010 et 2011), l’Ibère a retrouvé le niveau qui avait fait de lui un 5e mondial. Malgré la fatigue accumulée par trois matches denses, il devrait donner du fil à retordre à Stan Wawrinka au prochain tour.

Gasquet: "je suis frustré"

"Je suis frustré, mais j'ai fait tout ce que j'ai pu. Ca m'a fait du mal  quand il y a eu le toit parce que ma balle est devenue beaucoup moins lourde,  j'ai eu du mal à faire avancer ma balle. Il a beaucoup mieux profité de cette  situation", a observé Gasquet. "Il a aussi très bien servi. La différence s'est faite au service, a-t-il  ajouté. On sait qu'en cinq sets c'est l'un des meilleurs joueurs du monde. Je  suis un peu déçu de ne pas avoir gagné le tie-break, je n'étais pas loin. Mais  sincèrement, il a à chaque fois très bien joué". 

Gasquet, diminué par une douleur intercostale avant d'arriver à Melbourne,  s'est battu jusqu'au bout, résistant plutôt bien à la rude bataille physique  imposée par l'Espagnol, ex-N.5 mondial. Mais il n'a pas réussi à arracher un  cinquième set. "Je manque de compétition, a-t-il noté. Je suis arrivé ici diminué, donc ce  n'est pas facile. Je n'ai pas fait de préparation, ça se ressent un peu. Mais  malgré ça, je n'ai pas mal joué. Il a été fort. On sait qu'en cinq sets il ne  lâche pas, il fait très peu de fautes. Il est quand même très difficile à  jouer".

Le tableau de l'Open d'Australie

Jean Charbon