Open d'Australie - Première demi-finale en Grand Chelem pour Tsitsipas, à 20 ans

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le Grec Stefanos Tsitsipas au comble du bonheur
Le Grec Stefanos Tsitsipas au comble du bonheur | AFP - DAVID GRAY

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le jeune Grec Stefanos Tsitsipas (15e) s'est qualifié pour sa première demi-finale en Grand Chelem, à vingt ans, à l'Open d'Australie aux dépens de l'Espagnol Roberto Bautista (24e) en quatre sets 7-5, 4-6, 6-4, 7-6 (7/2) en 3h15 min, à Melbourne. Après sa victoire prestigieuse contre Roger Federer, son idole de jeunesse, le protégé devient le premier Grec à atteindre le dernier carré dans un Grand Chelem. Il devient le 7e plus jeune joueur à se hisser en demi-finale, le premier depuis Andy Roddick en 2003.

"C'est un conte de fées, je vis un rêve, ce pour quoi j'ai travaillé dur. Je suis ému mais pas trop parce que je sais que j'ai vraiment travaillé dur pour ça", s'est-il réjoui. "Au début de la saison, on m'a demandé quels étaient mes objectifs et j'ai répondu une demi-finale en Grand Chelem. Quand j'ai dit ça, je me suis dit que j'étais fou, mais c'est bien réel, ça vient juste d'arriver!" Avant cet Open d'Australie, le meilleur résultat de Tsitsipas en Grand Chelem était un huitième de finale, atteint à Wimbledon la saison passée. 

Il devient le premier Grec demi-finaliste dans un tournoi majeur. Avant lui, aucun joueur ni aucune joueuse de son pays n'avait même joué de quart de finale en Grand Chelem. Tsitsipas s'est révélé la saison dernière en atteignant sa première finale en Masters 1000 à Toronto en août, et en s'offrant au passage quatre victoires sur des membres du top 10, dont Novak Djokovic, ce qui lui a valu d'entrer dans le top 20. Il a remporté le premier titre de sa carrière deux mois plus tard, à Stockholm fin octobre. Une première pour un joueur grec.

Mais c'est aussi sa jeunesse qui fait la différence. En dominant Bautista Agut, Stefanos Tsitsipas est devenu le premier jouer né en 1998 à atteindre les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem. 

à voir aussi 5 raisons de croire en une première finale majeure pour Tsitsipas 5 raisons de croire en une première finale majeure pour Tsitsipas
AFP