Open d'Australie - Pouille, Simon et Herbert passent, Nishikori dans la douleur

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Open d'Australie - Pouille, Simon et Herbert passent, Nishikori dans la douleur

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En perdition depuis plusieurs mois, Lucas Pouille a remporté son premier match de la saison, lors du 1er tour de l'Open d'Australie. Sans victoire depuis le mois d'octobre dernier, la tête de série N.28 a dominé le Kazakh Kukushkin 6-1, 7-5, 6-4 pour gagner son 1er match à Melbourne en carrière. Entrée en matière également probante pour Pierre-Hugues Herbert, tombeur de Sam Querrey 5-7, 7-6 (8/6), 6-3, 6-1. Idem pour Gilles Simon en 3 manches. Le Japonais Kei Nishikori a bénéficié de l'abandon de son adversaire Majchrzak, perclu de crampes, alors que le Nippon menait 3-0 dans le 5e set après avoir comblé deux sets de retard.

Les temps changent. Lucas Pouille a longtemps attendu. Enfin, il a gagné un match à Melbourne. Après cinq éliminations au 1er tour, le Français va enfin découvrir le 2e tour à Melbourne. Opposé au Kazakh Mikhail Kukushkin (56e mondial), il s'est imposé 6-1, 7-5, 6-4. Un double exploit pour le N.2 français, puisqu'il n'avait plus remporté le moindre match depuis le mois d'octobre dernier. Engagé dans une spirale négative, il avait décidé de changer d'entraîneur en fin de saison, pour s'attacher les services d'Amélie Mauresmo. Avec un zéro pointé à la clé depuis le début de cette saison: 3 défaites en Hopman Cup, et une élimination au 1er tour à Sydney. Mais les choses ont changé lors de ce 1er tour.

Lucas Pouille s'est montré particulièrement percutant au service, avec vingt aces. Il n'a pas été en reste dans le jeu, avec 48 coups gagnants pour 39 fautes directes, malgré quelques trous d'air. Après une première manche bouclée en 23 minutes, il a ainsi dû combler un retard de 4 jeux à 1 dans la deuxième en alignant cinq jeux consécutifs. Puis dans le troisième set, il a laissé échapper un break d'avance avant de creuser de nouveau l'écart. "Je suis très content de la manière, content d'avoir fait un match sérieux. J'ai réussi à faire ce que je voulais, à me focaliser sur ce que je voulais mettre en place et pas sur le résultat", s'est-il félicité. "C'était mieux au niveau de la justesse, j'ai su jouer un coup de plus sans chercher forcément le point gagnant."

Simon sur sa dynamique

Gilles Simon est le Français le plus productif de ce début de saison. Comme l'an dernier où il avait remporté le tournoi de Pune. En 2019, demi-finale à Pune et Sydney, le joueur de 34 ans a emmagasiné de la confiance. Bjorn Fratangello, issu des qualifications, s'en est aperçu à ses dépens. 135e mondial, l'Américain n'a pas résisté plus de deux heures, pour s'incliner 7-6 (7/2), 6-4, 6-2. Au 2e tour, le Français sera opposé à l'Australien Alex Bolt, invité sur le tournoi. 

Pierre-Hugues Herbert a souffert pour suivre le même chemin. Plus précisément, ce sont ses abdominaux qui l'ont tracassé. Il s'est même fait masser avant la fin du 2e set. Un problème pour la suite de la quinzaine... Mais l'essentiel est acquis avec une victoire très intéressante contre l'expérimenté Sam Querrey (49e mondial), 5-7, 7-6 (8/6), 6-3, 6-1. Le 53e mondial franchit pour la 2e fois de sa carrière le 1er tour à Melbourne.

Les crampes au secours de Nishikori

Ce sont des entrées en matière très délicates. Dans la chaleur de Melbourne, Kei Nishikori a bien cru passer sur le grill dès le 1er tour. Alors que sont adversaire Kamil Majchrzak ne pointait qu'en 176e position à l'ATP et avait dû sa présence dans le tableau principal qu'à un bon parcours en qualifications, le Nippon est passé à deux doigts de la sortie de route. Tête de série N.8, il était en effet mené deux sets à zéro lorsque le Polonais a été trahi par son corps: des crampes. Insoutenables. Il a bien tenté de rester sur le court, mais le joueur de 23 ans a été incapable de jouer à partir du début du 3e set. Mains et jambes tétanisées, il s'est résolu à abandonner pour son premier tournoi du Grand Chelem, alors qu'il était mené 3-0 dans le 5e set, après moins de 3h de jeu. Kei Nishikori pouvait alors souffler.

à voir aussi Calendrier & résultats Hommes