Pierre-Hugues Herbert face à David Goffin au deuxième tour de l'Open d'Australie, le 23 janvier 2020
Pierre-Hugues Herbert face à David Goffin au deuxième tour de l'Open d'Australie, le 23 janvier 2020 | AFP

Open d'Australie : Pierre-Hugues Herbert passe à la trappe face à David Goffin

Publié le , modifié le

Tombeur de Jérémy Chardy au premier tour, David Goffin (N.11) s'est cette fois débarrassé de Pierre-Hugues Herbert (6-1, 6-4, 4-6, 1-6, 6-3) pour atteindre le troisième tour de l'Open d'Australie. Il affrontera pour une place en huitièmes de finale le Russe Andrey Rublev (N.17).

La saison 2019 a représenté un tournant dans la carrière de Pierre-Hugues Herbert, soucieux de se tourner d'avantage vers le simple et bien décidé à s'accrocher au Top 30. L'an passé, celui qui est entraîné par Benjamin Balleret et Jean Roch Herbert avait atteint le troisième tour à Melbourne. Son objectif était donc d'atteindre de nouveau ce rang, comme en 2016. Mais c'était compter sans David Goffin, déjà bourreau de Jérémy Chardy au tour précédent.

Cet Open d'Australie avait difficilement débuté pour l'Alsacien, contraint de disputer cinq manches au premier tour face au Britannique Cameron Norrie (7-5 3-6 3-6 7-5 6-4). Se retrouver face à l'actuel N.11 mondial était déjà complexe et les près de quatre heures passées sur le court n'ont pas aidé Herbert à aborder cette rencontre dans les meilleures dispositions. David Goffin, qui lui n'avait mis qu'à peine deux heures pour se qualifier était bien plus frais et cela s'est ressenti dès les premiers échanges. 6-1, c'est le score du premier set remporté par le Belge.

Si le Français est parvenu à retrouver quelques couleurs dans la deuxième manche, grâce notamment à une plus grande présence au filet et un service en légère amélioration, Herbert a dû de nouveau céder (6-4) pour être mené de deux manches.

C'est finalement dans le troisième set que le jeu s'équilibrait. Bien plus libéré, lâchant ses coups droits et se permettant des passings en retour de service, Herbert trouvait peu à peu la faille face à un adversaire qu'il n'avait encore jamais battu lors de leurs trois précédents affrontements. Moins performant sur son engagement, le Liégeois laissait filer ce set (6-4).

Alors que la nuit tombait, le Schilikois sentait le vent tourner et après déjà une première balle de break, il prenait le large dès le début de la quatrième manche. Le rapport de forces s'était totalement inversé et Goffin, acculé au fond du court, cédait encore pour être mené 4-0. Quart de finaliste en 2017, le Wallon cherchait à son tour la parade, se montrant plus agressif, et revenait à 4-1. Mais la longueur des balles trouvées dans les échanges par le Français le déstabilisait et il cédait à nouveau pour finalement voir son adversaire recoller à deux sets partout (6-1).

Herbert disputait ainsi son deuxième match en cinq manches et savait d'emblée qu'il lui faudrait redoubler de vigilance pour espérer poursuivre l'aventure. Si le Belge avait été peu convaincant sur son service dans le set précédent, c'était au tour du Français de multiplier les doubles-fautes. Après avoir déjà perdu son service, Herbert s'accrochait pour entretenir l'espoir, mais il finissait par s'effondrer dans les moments clés et s'inclinait (1-6, 4-6, 6-4, 6-1, 6-3) après 3h06 de combat.