Rafael Nadal
Rafael Nadal entre ombre et lumière | PETER PARKS / AFP

Open d'Australie : Nadal franchit l'obstacle Schwartzman

Publié le , modifié le

Solide, Rafael Nadal a battu l'Argentin Diego Schwartzman (6-3, 6-7, 6-3, 6-3) au terme d'un match magnifique de presque 4 heures. En quart de finale, l'Espagnol affrontera le Croate Marin Cilic, 6e mondial. En l'absence d'Andy Murray, Kyle Edmund a assuré la présence britannique en battant l'Italien Andreas Seppi (6-7 (4/7), 7-5, 6-2, 6-3).

Ne pas se fier aux apparences du score. A première vue on pourrait juste se dire que Nadal a perdu en set par distraction face à Schwartzman. Il n'en a rien été et le numéro 1 mondial a vraiment dû batailler pour se défaite du bondissant Argentin. Du haut de son mètre soixante-dix, ce dernier ne s'est pas démonté et il a poussé l'Espagnol dans ses derniers retranchements, notamment grâce à son revers. 

Nadal rassuré par son physique

"C'est un super joueur dans tous les aspects. Il servait bien aujourd'hui alors qu'il a parfois du mal. Cela a a été une grosse bataille", a dit le Majorquin qui affrontera au prochain tour le Croate Marin Cilic, 6e mondial. Nadal a affirmé qu'il avait bien supporté les 3 h 51 min d'effort, lui qui avait souffert d'une blessure au genou en fin de saison dernière. "Je suis un peu fatigué bien sûr ! Mais je me sens bien. J'ai pu me battre jusqu'à la fin de mon premier gros match de l'année. C'est bon pour la confiance de savoir que je peux me livrer pendant presque quatre heures avec une grande intensité", a-t-il dit.

Les échanges ont été souvent spectaculaires, l'Argentin rendant coup pour coup à l'Espagnol dans un style un peu similaire, en modèle réduit. Schwartzman, qui s'était révélé en atteignant les quarts de finale de l'US Open en septembre, a réussi la prouesse de servir 12 aces. Nadal a bien démarré, mais il n'a pas su enfoncer le clou dans le deuxième set dans lequel il s'est fait débreaker trois fois avant de perdre au tie-break. La suite a été difficile. L'Espagnol a dû sauver pas moins de 15 balles de break (sur 18). Il a réussi moins de coups gagnants que son adversaire (58 à 46).

Edmund fait (presque) oublier Murray

En l'absence d'Andy Murray, Kyle Edmund, 49e mondial, a assuré la présence britannique en quarts de finale de l'Open d'Australie en battant l'Italien Andreas Seppi. Edmund, âgé de 23 ans, est le seul Britannique en dehors de Murray à atteindre les quarts en Australie depuis 33 ans (John Lloyd en 1985). Jusque-là, son meilleur résultat en Grand Chelem était un huitième de finale à l'US Open 2016.
 

Les résultats :

    Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Diego Schwartzman (ARG/N.24) 6-3, 6-7 (4/7), 6-3, 6-3
    Marin Cilic (CRO/N.6) bat Pablo Carreno (ESP/N.10) 6-7 (2/7), 6-3, 7-6 (7/0), 7-6 (7/3)
  Kyle Edmund (GBR) bat Andreas Seppi (ITA) 6-7 (4/7), 7-5, 6-2, 6-3
 

francetv sport @francetvsport

Open d'Australie