Rafael Nadal grimaçant
Rafael Nadal, dans la douleur à l'Open d'Australie, a été contraint à l'abandon | AFP - Paul Crock

Open d'Australie : Nadal abandonne face à Cilic

Publié le , modifié le

Touché à la jambe, Rafael Nadal a dû abandonner en quart de finale de l'Open d'Australie face à Marin Cilic (3-6, 6-3, 6-7, 6-2, 2-0 ab). Le Croate affrontera le Britannique Kyle Edmund pour une place en finale.

Le remake de la finale de l'an passé n'aura pas donc pas lieu. Si Federer n'est pas encore qualifié à ce stade, c'en est fini pour Nadal. La faute à une blessure à la jambe, et aussi à un excellent Marin Cilic. Le Croate a tenu tête au numéro 1 mondial pendant quatre sets de haute volée au cours desquels il a rendu coups pour coups. Puis, alors que la 5e manche se profilait pour désigner un vainqueur à ce duel homérique, tout s'est écroulé, laissant la Rod Laver Arena mortifiée. 

Déjà en 2010 en quarts de finale... 

Nadal a demandé un temps mort médical au milieu du quatrième set pour se faire masser le haut de la jambe droite. Par la suite, il n'a plus été capable de courir normalement et devait se résoudre à jeter l'éponge. C'est seulement la 2e fois de sa carrière que le Majorquin abandonne en Grand Chelem après 2010. C'était déjà sur ce court, encore une fois en quart de finale, contre Andy Murray. 

Cette défaite marque également un coup d'arrêt pour l'Espagnol qui n'avait plus perdu face à un Top 10 en GC depuis son quart de finale à Roland Garros contre Djokovic en 2015. "J'avais la jambe complètement bloquée. J'avais très mal dès que je bougeais. J'attendais de voir si les antiinflammatoires allaient faire de l'effet mais finalement je ne pouvais plus bouger, et sans bouger je n'allais pas gagner", a dit Nadal, vainqueur de l'édition 2009.

Quant à la nature exacte du mal, il a préféré ne pas s'exprimer avant d'avoir passé des examens mercredi. Il ne s'agit pas en tout cas d'un réveil de la blessure au genou qui l'avait contraint au forfait au Masters en novembre, mais d'une douleur en haut de la jambe.

Tout bénef pour Cilic

Pour Cilic, tête de série numéro 6 du tournoi, l'occasion sera belle de rallier une troisième finale en carrière (après l'US Open  2014 et Wimbledon 2017) face à Kyle Edmund. Mais le Croate n'y est pas encore et il doit simplement savourer ce mardi soir le fait d'avoir battu Nadal (qui menait 5-1 dans leurs confrontations), même s'il aurait sûrement préféré le faire sans l'abandon de son adversaire. 

"Nous étions en train de faire un grand match tous les deux. C'est vraiment dommage pour Rafa, qui est un grand combattant, que ça se termine comme ça", a dit Cilic qui jouera sa deuxième demi-finale à l'Open d'Australie après 2010.