Gaël Monfils
La concentration de Gaël Monfils | AFP - Paul Crock

Open d'Australie - Monfils retrouvera Djokovic, Gasquet, Mannarino et Benneteau au rendez-vous, pas Paire ni Chardy

Publié le , modifié le

Opposé au qualifié espagnol Munar (187e mondial), Gaël Monfils s'est qualifié pour le 2e tour de l'Open d'Australie en s'imposant 6-3, 7-6 (7/5) 6-4. Le 46e mondial est donc au rendez-vous d'un 2e tour où il retrouvera Novak Djokovic, également qualifié en trois sets. Dans le camp français, Monfils rejoint Julien Benneteau, vainqueur du Japonais Daniel 6-7 (6/8), 7-6 (7/5), 6-4, 6-1 et qui jouera Goffin (N.7). Egalement qualifié: Adrian Mannarino (N.26), tombeur de l'Italien Berrettini 6-4, 6-4, 6-4, et Richard Gasquet (N.29), qui a dominé Kavcic 6-1, 6-4, 7-5. En revanche, c'est fini pour Jérémy Chardy et Benoît Paire.

La fin de match a été chaotique. Jaume Munar, 20 ans, issu des qualifications, était incapable de courir, de servir, de jouer. Un adducteur qui siffle, cela ne pardonne pas. Alors qu'il avait opposé une belle résistance à Gaël Monfils durant deux sets, l'espagnol ne pouvait plus défendre ses chances. L'appel au kiné, alors que le Français devait servir à 4-4, n'a pas plu à son adversaire, qui pensait qu'on ne pouvait faire appel au médecin que lorsqu'on servait. Discussions avec l'arbitre, arrêt du jeu de longues minutes en attendant l'arrivée des secours, voilà bien le seul moment de tension en fin de match. 

Mais cette qualification au bout de 2h de jeu ne satisfaisait pas le 46e mondial. Seul le 1er set trouvait grâce à ses yeux. Largement au-dessus de son rival, il a pu gérer. Mais il sait qu'il ne pourra pas le faire lors du 2e tour. Car face à lui, il aura Novak Djokovic, un joueur qui l'a battu lors de leurs 14 matches sur le circuit principal. Et le Serbe n'a pas raté son 1er tour, qui était aussi son retour à la compétition après six mois d'absence.

Benneteau retrouve Goffin

Julien Benneteau aura également un 2e match bien compliqué à Melbourne. Ce sera en effet contre David Goffin (N.7). Remonté au 59e rang mondial, le Bressan a pris la mesure du Japonais Taro Daniel (98e mondial), au bout de 3h27 d'un gros combat remporté 6-7 (6/8), 7-6 (7/5), 6-4, 6-1. Défait par le 631e mondial lors du Challenger de Noumea en tout début d'année, Benneteau renoue avec la victoire et avec son niveau. Il devra encore l'élever pour rivaliser avec Goffin. Mais le 7e mondial a un jeu qui lui convient pas mal. L'année passée, le Belge l'avait battu en 4 sets au 1er tour de l'US Open, avant de perdre sèchement en deux sets à Bercy. 

Tête de série N.26, Adrian Mannarino a assumé son statut. Après deux éliminations précoces (au 1er tour) lors de ses deux précédentes participations, le Français a franchi le 1er tour sans trembler. Opposé à lItalien Matteo Berrettini, il l'a emporté 6-4, 6-4, 6-4 en 1h47. Les 12 aces du Transalpin n'ont pas fait vaciller le Valdoisien qui affrontera le tchèque Vesely au 2e tour.

Gasquet avance, pas Chardy ni Paire

Richard Gasquet s'est fait peur. Contre le Slovène Kavcic, il a été contraint d'aligner cinq jeux de suite pour s'éviter un 4e set. Et sur un dernier revers décroisé, la tête de série N.29 s'est offert un nouveau ticket pour le 2e tour, en s'imposant 6-1, 6-4, 7-5. Lors de ses 6 dernières participations, il a toujours atteint au moins le 3e tour à Melbourne. Si c'est le cas cette année, il pourrait y retrouver Roger Federer, le tenant du titre.

En revanche, Benoit Paire et Jérémy Chardy ne verront pas le 2e tour. Le court N.12 a été le cimetière de leurs espoirs. En 1h45, Chardy (77e mondial) a été balayé par l'Américain Sandgren (86e mondial) 6-4, 7-6 (7/2), 6-2. Juste après, Benoit Paire a réalisé un match comme il sait les faire: inconstant. Après avoir encaissé un 6-0 dans le 1er set par Guillermo Garcia-Lopez, il a arraché le jeu décisif (7/4). Mais ensuite, il s'est repris un gros éclat (6-1), avant de s'incliner 6-4 dans le 4 set. Un an après avoir atteint le 3e tour à Melbourne, et malgré deux demi-finales dans les deux premiers tournois de la saison, le 41e mondial a sombré contre le 70e.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Open d'Australie