Le Français Gaël Monfils
La puissance en coup droit de Gaël Monfils | AFP - WILLIAM WEST

Open d'Australie: Monfils facile en 8e, Simon stoppé par Raonic à Melbourne

Publié le , modifié le

Destins croisés entre Gaël Monfils et Gilles Simon, lors du 3e tour de l'Open d'Australie. Opposé à Philippe Kohlschreiber (N.32), Monfils (N.6) n'a pas connu de frayeur, à peine dans le 2e set où il menait (5-3) pour finalement l'emporter au jeu décisif (6-3, 7-6 (7/1), 6-4). Il affrontera Rafael Nadal (N.9) en 8e de finale. En revanche, la marche était trop haute pour Gilles Simon (N.25), opposé à Milos Raonic (N.3) qui s'impose 6-2, 7-6 (7/5), 3-6, 6-3.

Y a-t-il meilleur symbole de ce "nouveau" Gaël Monfils que cette fin de 2e set. Depuis toujours, il s'est fait une spécialité de remettre ses adversaires dans la rencontre, même quand il mène largement, en se rendant coupable de  légèreté. La tête de série N.6 menait alors 6-3, 5-3 contre Philipp Kohlschreiber sans trop forcer. Avec sérieux. Et là, l'Allemand de 33 ans (comme son classement ATP aujourd'hui) faisait son retard et poussait le Français au jeu décisif. Il n'y a pas si longtemps que cela, le protégé de Mikael Tillström aurait cédé cette manche dans un jeu décisif qu'il aurait pu dominer. La science-fiction s'arrête là. Appliqué, il n'a laissé aucune chance à son adversaire d'espérer renverser la vapeur, s'imposant (7-1). 

C'est vrai qu'il faut rappeler que l'Allemand est une victime habituelle du membre du Top 10. En 14 rencontres avant celle-là, Monfils avait juste perdu à deux reprises, à chaque fois sur gazon, la pire surface du Français et la meilleure de son rival. Au-delà de cette victoire en trois manches, il y a surtout la manière, avec 1h56 de temps passé sur le court, comme lors du tour précédent contre Dolgopolov et comme lors du 1er tour contre Vesely (1h32). Physiquement, il n'est donc pas usé du tout. Et ce sera sans doute un élément important en 8e de finale, pour défier l'une de ses bêtes noires, Rafael Nadal, qui a passé 4h sur le court contre Zverev. Dans l'histoire, le Majorquin a remporté 12 des 14 duels avec Monfils. Mais un an après son premier quart de finale à Melbourne, Gaël Monfils a bien envie de poursuivre sa route.

Gilles Simon déçu

Malgré le souvenir de sa victoire lors de leur dernier duel, Gilles Simon n'a pas réussi à rééditer sa performance contre Milos Raonic, lors du 3e tour. Le Canadien lui a infligé une 4e défaite lors de leur 5e face-à-face, en 2h34 de jeu. Très dominateur dans la 1re manche, le 3e mondial a ensuite été malmené par le Français, qui l'a poussé au jeu décisif dans le 2e set. Mais il a su se montrer de nouveau agressif et offensif pour s'en emparer (7/5). Un peu mieux en jambes, Gilles Simon a fait le travail pour maintenir l'espoir en prenant le 3e set après avoir pourtant perdu son service, avant de céder logiquement dans la 4e, après 2h34 de jeu. Milos Raonic, auteur de 21 aces, pouvait laisser exploser sa joie d'avoir passé un test important avant de retrouver Roberto Bautista Agut, vainqueur du marathon contre David Ferrer.

"Je sors très déçu parce que j'étais à l'aise sur beaucoup de choses. Je bougeais très bien, je frappais très bien. Je me sentais fort sur le terrain, je me sentais dur à battre. Il y avait la place pour faire un peu mieux", a dit le Français après sa défaite. "Milos a cette arme extraordinaire au service, en première et en deuxième, qui lui permet d'imprimer le rythme qu'il veut. Il arrive à mettre une pression constante. On n'a pas le temps de trouver son rythme", a-t-il ajouté. "Quand l'échange était lancé du fond, c'était très compliqué pour lui parce que je me sentais bien, j'étais en rythme dans toutes mes frappes. Quand il n'avait pas l'ascendant sur le premier coup de raquette, que ce soit le service ou le retour, il n'a pas gagné beaucoup de points", a remarqué le Français, qui va rester en Australie pour se tenir à disposition de Yannick pour une éventuelle sélection pour la Coupe Davis.

Résultats du 3e tour

Gaël Monfils (FRA/N.6) bat Philipp Kohlschreiber (GER/N.32) 6-3, 7-6 (7/1), 6-4
Rafael Nadal (ESP/N.9) bat Alexander Zverev (GER/N.24) 4-6, 6-3, 6-7 (5/7), 6-3, 6-2
Roberto Bautista (ESP/N.13) bat David Ferrer (ESP/N.21) 7-5, 6-7 (6/8), 7-6 (7/3), 6-4
Milos Raonic (CAN) bat Gilles Simon (FRA) 6-2, 7-6 (7/5), 3-6, 6-3
Dominic Thiem (AUT/N.8) bat Benoît Paire (FRA) 6-1, 4-6, 6-4, 6-4
David Goffin (BEL/N.11) bat Ivo Karlovic (CRO/N.20) 6-3, 6-2, 6-4
Denis Istomin (UZB) bat Pablo Carreno (ESP/N.30) 6-4, 4-6, 6-4, 4-6, 6-2