Open d'Australie : Milos Raonic stoppe à nouveau Alexander Zverev en huitièmes de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Milos Raonic Open d'Australie 2019
Milos Raonic | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Comme à Wimbledon 2017, Milos Raonic a privé Alexander Zverev d'un quart de finale de Grand Chelem à l'Open d'Australie (6-1, 6-1, 7-6). Le Canadien, 17e joueur mondial, a complètement dominé les deux premiers sets, avant de résister au retour de Zverev pour s'imposer au tie-break.

Nouvelle désillusion pour Alexander Zverev ! Le numéro 4 mondial a été éliminé sans ménagement en huitièmes de finale de l'Open d'Australie par le Canadien Milos Raonic (6-1, 6-1, 7-6). Après un break d'entrée, l'Allemand s'est effondré pour traverser les deux premiers sets en spectateur impuissant. 

Un retour trop tardif

Soudainement réveillé dans le troisième set, atteint en seulement une heure et trois minutes, Zverev a retrouvé du répondant. Le momentum était de son côté après avoir effacé deux balles de matches sur son service à 5-4. Mais le jeu décisif a tourné à l'avantage de Raonic (7-5), qualifié en quart après à peine 1h59 d'effort. 

"J'ai incroyablement bien joué, j'ai fait beaucoup de choses extrêmement bien, je suis fier d'avoir été capable de vite retourner la situation après mon départ raté" s'est félicité Raonic après le match. Le 17e joueur mondial affrontera le vainqueur du match entre le Croate Borna Coric (12e) et le Français Lucas Pouille (31e)

Toujours pas de demie

Zverev, vainqueur du Masters de Londres en novembre dernier en dominant Roger Federer et Novak Djokovic, ne passe toujours pas un cap attendu en Grand Chelem.  Sa meilleure performance reste un quart de finale l'an dernier à Roland-Garros, après son seul huitième de finale remporté. Il avait enchaîné avec deux déconvenues au 3e tour contre Ernests Gulbis, à Wimbledon, et Philipp Kohlschreiber, à l'US Open. "Dans les deux premiers sets, j'ai joué affreusement" a reconnu Zverev en conférence de presse. "C'est difficile de pointer quelque chose en particulier: je n'ai pas bien servi, pas bien joué en fond de court... Contre un joueur de sa qualité, c'est difficile de s'en sortir dans ces conditions. C'est un match de tennis, j'ai appris à prendre les matchs de tennis comme des matchs de tennis et non comme la fin du monde." A 21 ans, Sascha a encore le temps de grandir. 

Suivez la huitième journée de l'Open d'Australie en direct !