Open d'Australie : Malgré un départ poussif, Roger Federer bat Marton Fucsovics et file en quarts

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Poussif puis impérial, Federer file en quarts

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après un premier set raté, Roger Federer s'est remobilisé pour écarter le Hongrois Marton Fucsovics (67e) en quatre sets (4-6, 6-1, 6-2, 6-2). Le Suisse atteint ainsi le 15e quart de finale de sa carrière à Melbourne. Il affrontera Tennys Sandgren (100e).

Roger Federer n'avait jamais lâché de set contre Marton Fucsovics en deux confrontations. Alors quand il a perdu la première manche 6-4, en à peine plus de trente minutes, deux jours après être sorti par miracle de son match contre John Millman, les voyants étaient au rouge pour le Suisse. Mais très vite, il s'est remobilisé, s'est remis à tricoter au niveau des jambes, et à agresser son adversaire dès le deuxième coup derrière son service.

Le Hongrois s'est lui tendu, particulièrement au service puisqu'il s'est fait breaker sept fois sur les trois derniers sets.

Une manche perdue donc pour Roger Federer, mais trois dernières sets encourageants pour la suite du tournoi. Ceux qui s'inquiétaient pour sa fraîcheur physique après son marathon face à John Millman peuvent être rassurés : il est apparu très véloce et fringant.

Fuscovics n'avait pas les armes

Contrairement à John Millman qui, quand il est en forme, a le jeu de contreur - à la Djokovic - qui peut embêter Roger Federer, Marton Fucsovics n'a pas le style de tennis idéal pour jouer le Suisse. Federer peut même s'appuyer sur les coups de Fucsovics, pour sublimer le sien. Cela s'est particulièrement bien vu à partir du 2e set.

Le numéro 3 mondial s'est mis à bien servir (81% de points gagnés derrière sa 1re), s'installant ainsi à l'intérieur du court très tôt dans l'échange, et distribuant plus facilement. Au retour, le Suisse s'est régalé. Fucsovics n'a pas une mise en jeu suffisamment puissante ou précise pour l'empêcher de rentrer dans le terrain. Résultat : sept breaks, moins de 50% de points gagnés derrière sa seconde sur les trois derniers sets.

Une fois devant, Federer s'est montré plus créatif, plus audacieux dans ses choix, tentant des amorties, des slices, des montées à la volée souvent gagnantes (31 points gagnés sur 37 montées). Marton Fucsovics a tout simplement été le partenaire idéal Federer : il a pu régler son tennis au fil du match, et finir avec un capital confiance bien plus élevé qu'à la fin du match contre Millman. Sans certitude à l'entame de son huitième, il abordera les quarts plus confiant. 

Au prochain tour, il affrontera la surprise Tennys Sandgren, vainqueur plus tôt de la tête de série numéro 12, Fabio Fognini. Ce sera leur première confrontation.