Rafael Nadal
Rafael Nadal | William WEST / AFP

Open d'Australie : Nadal face à la sensation Tsitsipas, deux Tchèques contre Collins et Osaka

Publié le , modifié le

En attendant le choc Djokovic-Pouille, la journée de jeudi mettra aux prises Rafael Nadal à la révélation grecque du tournoi, Stefanos Tsitsipas pour une place en finale. Chez les dames, demi-finales indécises entre la surprise Collins et Kvitova puis entre Pliskova et Osaka.

Petra Kvitova (N.8) - Danielle Collins : Où s'arrêtera Collins ?

Danielle Collins, révélation du tournoi, n'avait avant la quinzaine pas remporté le moindre de ses cinq précédents matches en Grand Chelem: elle vient d'en gagner autant en un seul tournoi, et disputera donc à 25 ans une première demi-finale à ce niveau. Cette joueuse (35e mondiale), venue sur le tard sur le circuit après avoir privilégié ses études, défiera cette fois la Tchèque Petra Kvitova (6e). Si son bras n'est pas rattrapé par la pression, Collins possède les armes pour prolonger le conte de fée...

Karolina Pliskova (N.7) - Naomi Osaka (N.4) : La place de numéro 1 dans le viseur

 La Japonaise Naomi Osaka (4e), qui confirme son immense talent après avoir remporté à la surprise générale l'US Open en septembre dernier, affronte une autre Tchèque, Karolina Pliskova (8e). Pour en arriver là, l'une des deux soeurs Pliskova a sauvé en quarts quatre balles de matches avant de battre Serena Williams, qui a craqué dans la troisième manche.  Osaka, quant à elle, a toujours la possibilité de remplacer Simona Halep au rang numéro 1 mondiale à la fin de l'Open d'Australie. Une source de motivation supplémentaire. 

Stefanos Tsitsipas (N.14) - Rafael Nadal (N.2) : Tsitsipas dans l'impasse ? 

Tsitipas, arrivé à grande vitesse au sommet du tennis mondial en 2018 passant du 91e au 15e rang au classement ATP, a poursuivi son ascension fulgurante en Australie. Et de quelle manière.  Après avoir battu Roger Federer, N.3 mondial, en quatre sets en huitièmes de finale, le Grec de 20 ans a confirmé en quarts en faisant céder également en quatre manches Roberto Bautista Agut. Mais cette fois, l'obstacle Nadal semble d'une toute autre dimension: le Majorquin s'est en effet montré impressionnant depuis le début du tournoi.

Après avoir été éloigné quatre mois de la compétition à cause de divers pépins physiques, il n'a fait qu'une bouchée de tous ses adversaires, et avalé en quarts le puissant Américain Frances Tiafoe (39e). A condition que son corps le laisse tranquille, Nadal sera le grandissime favori de cette demi-finale et atteindra, en cas de victoire, la finale de l'Open d'Australie, qu'il a remporté une seule fois en 2009, pour la cinquième fois.