Open d'Australie : Le match entre Djokovic et Fritz interrompu pour permettre le confinement des spectateurs

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Evacuation spectateurs Open d'Australie
Les spectateurs de la Rod Laver Arena ont exprimé leur mécontentement de devoir quitter les tribunes pour rentrer se confiner | WILLIAM WEST / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que le quatrième set battait son plein entre Novak Djokovic et Taylor Fritz, l’arbitre a interrompu la rencontre et demandé aux spectateurs d’évacuer les tribunes pour rentrer chez eux. Un nouveau confinement entre en vigueur à Melbourne ce samedi à 00h (vendredi, 14h en France).

Sous les sifflets et la bronca. Les quelques spectateurs présents tardivement pour assister au match entre Novak Djokovic et Taylor Fritz pendant la session de nuit de l’Open d’Autsralie n'ont pas apprécié le retour à la réalité de la vie en temps de Covid-19. Les organisateurs du tournoi ont été contraints de faire évacuer les tribunes du Melbourne Park ce vendredi, à 23h30 heure locale, 13h30 en France. Ils se plient ainsi aux nouvelles règles sanitaires dictées par l’Etat de Victoria, qui a décidé d’instaurer un nouveau confinement de cinq jours à partir de samedi, 00h.

La rencontre entre Novak Djokovic et Taylor Fritz a alors été interrompue dans le quatrième set, alors que le numéro 1 mondial menait 2 sets à 1, mais était mené 3-2 dans la manche en cours. Les deux joueurs sont rentrés aux vestiaires le temps de l'évacuation des tribunes, Djokovic semblant se plaindre de douleurs au niveau des abdominaux. A la reprise, Fritz s’est adjugé le quatrième set, poussant son adversaire à une cinquième manche.


 

à voir aussi Covid-19 : Melbourne à nouveau confiné, l'Open d'Australie passe à huis clos et dans une bulle Covid-19 : Melbourne à nouveau confiné, l'Open d'Australie passe à huis clos et dans une bulle

Cette décision a été prise après l'apparition d'un foyer épidémique "hyperinfectieux" de contaminations au variant anglais du coronavirus, susceptible de ruiner les efforts menés jusqu'à présent avec succès par l'Australie, a annoncé Daniel Andrews, le Premier ministre de cet Etat. "Ces restrictions visent à nous assurer que nous réagissons de manière appropriée à la souche de coronavirus la plus infectieuse et la plus rapide que nous ayons jamais vue", a déclaré M. Andrews lors d'une conférence de presse organisée à la hâte vendredi, après une hausse dans la nuit du nombre de cas liés à un foyer de contamination dans un hôtel de l'aéroport de Melbourne où des voyageurs internationaux étaient placés en quarantaine. Jusqu'à présent, 13 personnes ont été infectées parmi le personnel de l'hôtel et leur famille.

Hortense Leblanc hortense_lblnc