Open d'Australie : la n°2 mondiale Karolina Pliskova éliminée dès le 3e tour

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Karolina Pliskova éliminée dès le 3e tour de l'Open d'Australie

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le tableau féminin de l'Open d'Australie a connu une nouvelle lourde perte samedi avec l'élimination dès le 3e tour de la n°2 mondiale tchèque Karolina Pliskova par la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (30e) 7-6 (7/4), 7-6 (7/3) en 2h25.

Karolina Pliskova, demi-finaliste à Melbourne l'an dernier, n'avait encore jamais perdu contre Anastasia Pavlyuchenkova. C'est chose faite, et pas dans le moins prestigieux des théâtres : sur la Rod Laver Arena, dans un tournoi où elle était tête de série numéro 2. Son élimination prématurée s'ajoute à celles la veille de la tenante du titre Naomi Osaka et de Serena Williams qui visait un 24e titre du Grand Chelem.

"Je ne sais pas quoi dire... évidemment, je suis très heureuse, mais il va me falloir du temps pour réaliser", a commenté la Russe (28 ans) qui avait perdu ses six rencontres jusque-là avec Pliskova (27 ans). La dernière remontait au 2e tour sur le gazon d'Eastbourne en 2018 où elle avait pris pour la première fois une manche à la Tchèque.

La dernière fois que Pliskova n'avait pas connu de 8es c'était en 2016

"Je me suis vraiment amusée", a assuré Pavlyuchenkova samedi. J'adore ce jeu (le tennis, ndlr) et c'est ce qui me fait avancer. J'ai très faim et je suis très motivée, alors j'espère aller plus loin." Elle affrontera l'Allemande Angelique Kerber, ex-N.1 mondiale aujourd'hui 18e et lauréate de l'Open d'Australie en 2016, pour une place en quarts de finale. La Russe a déjà atteint les quarts à Melbourne en 2017 et l'an dernier.

Pliskova met ainsi un terme brutal a une jolie série à l'Open d'Australie : depuis 2013, elle avait toujours progressé ou fait au moins aussi bien d'une année sur l'autre. Eliminée au 1er tour en 2013, elle avait atteint le 2e en 2014, puis le 3e en 2015 et 2016, les quarts de finale en 2017 et 2018, et les demi-finales en 2019.

Simona Halep au rendez-vous (elle)

Sans bruit, la numéro 3 mondiale est en train de réaliser un début de tournoi très prometteur. Simona Halep s'est qualifiée sans problème pour les 8es de finale de l'Open d'Australie en écartant la Kazakhe Yulia Putintseva (38e) 6-1, 6-4, samedi à Melbourne. Pour une place en quarts, la Roumaine de 28 ans trouvera sur sa route la Belge Elise Mertens (17e) ou l'Américaine Catherine Bellis (600e), de retour en Grand Chelem depuis une opération au coude en 2018.

Halep avait été battue l'an dernier en 8es à Melbourne par Serena Williams, un an après avoir perdu en finale face à Caroline Wozniacki. Cette édition s'annonce moins piégeuse pour elle : désormais, la joueuse la mieux classée sur sa route jusqu'aux demi-finales est sa prochaine adversaire, Elise Mertens (17e).

Les jeunes au pouvoir (ou les favorites fébriles)

Après Cori Gauff hier, c'est Iga Swiatek, 18 ans seulement, qui s'est chargée ce samedi de faire briller les natives du nouveau millénaire. Donna Vekic n'est pourtant pas la dernière venue. 19e mondiale, généralement très performante en Grand Chelem, elle n'a pas eu son mot à dire face aux grans coups de la Polonaise. Ce sera le deuxième huitième de finale de sa carrière (déjà) après celui de Roland-Garros l'an dernier.

De son côté, Belinda Bencic ne gardera pas un très bon souvenir de son Open d'Australie 2020. La Suissesse, tête de série numéro 6, est non seulement tombée au 3e tour face à Anett Kontaveit, mais elle s'est littéralement faite humilier puisqu'elle n'a gagné qu'un malheureux jeu (6-0, 6-1). "Je ne me sentais pas très bien sur le court aujourd'hui, mais elle, elle a très bien joué", a commenté Bencic en expliquant s'être sentie "submergée par les émotions" en début de match.
 

Avec AFP

France tv sport francetvsport