Open d'Australie : "J'ai ma place à ce niveau" retient la finaliste Jennifer Brady

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
jennifer brady Osaka
Jennifer Brady jouait sa première finale de Grand Chelem, à Melbourne. | William WEST / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après sa défaite face à Naomi Osaka ce samedi en finale de l'Open d'Australie, l'Américaine Jennifer Brady est revenue sur sa quinzaine à Melbourne ainsi que sur sa première finale de Grand Chelem. Malgré ce beau parcours, la jeune joueuse confie rester sur sa faim.

"Je pense que j'ai ma place à ce niveau, que gagner un Grand Chelem est tout à fait réalisable. C'est à ma portée", estime l'Américaine Jennifer Brady (24e mondiale) en conférence de presse après sa défaite 6-4, 6-3 face à Naomi Osaka en finale de l'Open d'Australie. Samedi, à Melbourne, il s'agissait de sa première finale majeure. 

"Evidemment j'étais nerveuse, ça n'est pas allé dans mon sens, mais en même temps, quand j'ai quitté le court, j'avais le sentiment que jouer une telle finale était un peu normal, je ne m'attendais pas à ressentir ça", décrit l'Américaine de 25 ans. "Si vous m'aviez posé la question il y a peut-être un an, je n'aurais pas pensé que c'était possible, ou j'aurais eu l'impression que c'était comme aller sur Mars, explique-t-elle. Je dirais que je me sens plus à l'aise à ce niveau."

à voir aussi Open d'Australie : après son nouveau sacre, retour sur les quatre titres en Grand Chelem glanés en moins de trois ans par Naomi Osaka Open d'Australie : après son nouveau sacre, retour sur les quatre titres en Grand Chelem glanés en moins de trois ans par Naomi Osaka

Avant de se hisser en finale à Melbourne, Jennifer Brady s'était fait une place au plus haut niveau en s'invitant pour la première fois dans le dernier carré en Grand Chelem à l'US Open en septembre dernier. C'est déjà Osaka, future lauréate du tournoi new-yorkais, qui l'avait stoppée. "Quand je me retrouverai dans cette position, que je me donnerai de nouveau cette opportunité, je pense que je serai prête", considère-t-elle.

Brady achève sa jolie quinzaine australienne avec des "sentiments partagés". "Je suis fière de moi, de mon équipe, pour ce qu'on a réussi ici. Je suis très heureuse de ma performance des deux dernières semaines, apprécie l'Américaine. Mais en même temps, je repars avec le trophée de finaliste, pas celui de vainqueur, c'est un peu triste".

AFP