Simona Halep et Caroline Wozniacki
Simona Halep (à gauche) et Caroline Wozniacki (à droite) | AFP - Peter PARKS

Open d'Australie : Halep - Wozniacki, la finale des premières

Publié le , modifié le

La finale de l'Open d'Australie féminin oppose Simona Halep à Caroline Wozniacki, deux femmes qui n'ont jamais gagné un tournoi du Grand Chelem lors de leurs deux finales passées. Ce sera donc une première pour la gagnante de cet affrontement inédit en finale. Le sort de cette rencontre délivrera aussi et surtout la place de N.1 mondiale, pour l'instant dans les mains de la Roumaine mais que la Danoise peut chaparder avec un succès final.

1re victoire en Grand Chelem

Les deux finalistes sont en quête de leur premier Grand Chelem. Simona Halep va disputer sa 3e finale. A Roland-Garros en 2014 et en 2017, elle a vu passer le titre sous son nez face respectivement à Maria Sharapova (6-4, 6-7, 6-4) et Jelena Ostapenko (4-6, 6-4, 6-3). Si elle a déjà seize titres à son palmarès sur le circuit, la Roumaine pâtit parfois d'un mental fragile.

Un autre point commun avec Caroline Wozniacki, également deux fois finaliste en Grand Chelem sans avoir jamais gagné. Comme son adversaire, elle a connu ses meilleurs résultats sur un seul tournoi: l'US Open. Sa première, c'était en 2009, alors qu'elle n'avait que 19 ans, contre Kim Clijsters (7-5, 6-3). La deuxième, c'était en 2014, contre sa grande amie Serena Williams (6-3, 6-3). 

Mais voici quelques mois, la situation a peut-être changé, avec son succès dans le Masters alors qu'elle avait déjà échoué en 2010 dans cette épreuve majeure, face à laquelle Halep s'est aussi cassé les dents en finale en 2014. Sa 27e victoire en tournoi sur le circuit peut-elle lui faire passer un cap de plus ?

1re place mondiale en jeu

N.1 mondiale depuis le 2 octobre dernier pour la première fois de sa carrière, Simona Halep n'est pas sereine. Battue les deux dernières saisons dès le 1er tour à Melbourne, elle a pourtant réalisé le meilleur parcours de sa vie ici. Elle a donc fait le plein de points. Mais seule une nouvelle victoire finale, qui serait son 12e succès consécutif cette année 2018 (elle est invaincue en ayant gagné le tournoi de Shenzhen), lui permettra de se maintenir sur la première marche du podium. 

Par conséquent, Caroline Wozniacki se trouve, elle, en situation de s'emparer de ce trône en cas de succès. Huit ans après avoir accédé à ce sommet pour la première fois, la danoise n'a, pou sa part, perdu qu'une seule rencontre depuis le début de l'année 2018, en finale à Auckland contre Goerges.  

1re finale entre deux novices depuis 1980

Qu'il soit organisé sur gazon ou sur dur, en début d'année ou en fin d'année, l'Open d'Australie n'a plus présenté une finale du tableau féminin avec deux joueuses sans le moindre titre en Grand Chelem depuis 1980. A l'époque, la tchèque Hana Mandlikova avait affronté l'Australienne Wendy Turnbull, tombeuse de Martina Navratilova en demi-finales.

Tête de série N.3, la joueuse de l'Est l'avait emporté en deux manches contre celle qui était alors tête de série N.3, et qui a fini sa carrière avec trois finales en Grand Chelem, mais aucune victoire. Cela ressemble à deux joueuses... De son côté, Mandlikova enchaînera ensuite un succès à Roland-Garros en 1981, un à l'US Open en 1985 et un dernier en Australie (mais en janvier) en 1987, sans oublier une finale perdue à Paris en 1986. 

1re finale entre les deux joueuses

Simona Halep et Caroline Wozniacki n'ont qu'un an d'écart. 26 ans d'un côté, 27 de l'autre, et déjà six rencontres sur le circuit principal. Si la Danoise mène (4-2) dans leurs duels, et a remporté leurs trois derniers matches (deux en 2017 dont le dernier lors de la phase de groupe du Masters), elles ne se sont jamais affrontées en finale d'un tournoi. Au mieux, elles ont joué en demi-finale, pour deux victoires de la Roumaine (2013 et 2015) sur dur, et un succès de la danoise (sur dur) en 2015.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Open d'Australie