Open d'Australie : Gaël Monfils passe le piège Gulbis sans problème

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Gaël Monfils au 3e tour

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Gaël Monfils, unique Français encore en lice, poursuit sa route en 8es de finale de l'Open d'Australie. Il affrontait le dangereux joueur letton Ernests Gulbis. Grâce à un plan de jeu bien appliqué de bout en bout, le Français s'est sorti de ce test avec succès, en trois sets (7-6, 6-4, 6-3) et affrontera Dominic Thiem au prochain tour.

Ce n'était pas un troisième tour facile, quoi qu'en dise le classement abyssal de l'adversaire de Gaël Monfils, Ernests Gulbis : 256e. Car le Letton est le prototype du joueur capable de tout. Aussi bien du pire que du meilleur. Et depuis le début du tournoi, Gulbis soufflait plutôt le chaud, en témoigne sa victoire face à Félix Auger-Aliassime au premier tour. Gaël Monfils était prévenu ; et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a passé le test.

En trois sets (7-6, 6-4, 6-3), jamais vraiment inquiété, le Français a appliqué le même plan de jeu du début à la fin du match. Il était efficace, puisqu'il se qualifie pour les huitièmes de finale et maintient ainsi la (pâle) flamme du camp français à Melbourne. 

Faire jouer, faire jouer, faire jouer

Cela peut paraître simpliste, mais quand on possède les armes défensives de Gaël Monfils, il ne faut pas se poser trop de questions. Face au surpuissant mais irrégulier Ernests Gulbis, c'était sans doute ce qu'il y avait à faire. Le Letton a terminé la partie avec la bagatelle de 52 fautes directes en trois sets (!).

Certes, sur sa mise en jeu le Français ne s'est pas privé de mettre quelques caramels en coup droit, en deuxième coup après son service (30 coups gagnants) mais sur service adverse, il était fascinant de voir la science de l'anticipation de Monfils, jamais débordé, rarement approximatif, physiquement supérieur. Au fil du match, Gulbis s'est mis à douter de son tennis. Et à retomber dans les travers qui l'ont privé de grandes victoires tout au long de sa carrière. 

Il s'agit du premier huitième de finale de "LaMonf" en Australie depuis 2017. Le Français s'est toujours senti, assez inexplicablement, moins à l'aise à Melbourne qu'à New York. Il n'a ainsi atteint la deuxième semaine en Australie qu'à trois reprises, contre six à l'US Open dont deux demies. Ce sera donc sa quatrième.