Open d'Australie : Gaël Monfils écarte facilement Damir Dzumhur et rejoint le deuxième tour

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Gaël Monfils
Gaël Monfils sera en piste à Rotterdam | Mark Schiefelbein/AP/SIPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Tranquille comme Monfils. Pour son premier match de l'année 2019, le Français n'a pas eu à forcer son talent face au Bosnien Damir Dzumhur. Tête de série N°30, Monfils n'a laissé que quatre jeux à son adversaire (6-0, 6-4, 6-0) pour rejoindre le deuxième tour de l'Open d'Australie en seulement 1h25 de jeu. C'est en revanche déjà terminé pour Adrian Mannarino, battu en quatre sets par le Sud-Africain Kevin Anderson, 6e joueur mondial (6-3, 5-7, 6-2, 6-1).

Une victoire, et une petite frayeur pour Gaël Monfils. Quand il a chuté au bout seulement du quatrième point de la partie (15-40), personne n'aurait pas parié sur une victoire aussi aisée pour Gaël Monfils. Cheville droite tordue sur une reprise d'appuis en fond de court, le Français a regagné sa chaise à 40-40 - après avoir sauvé deux balles de break - et fait appel au kiné pour se faire masser au niveau des adducteurs, le visage grimaçant. Pourtant, après vingt minutes de match et avant une nouvelle intervention médicale pour lui strapper la cuisse, c'est le Français de 32 ans qui mène 3-0, non sans avoir signé quelques fulgurances dont il a le secret.

La suite ? Une partie de plaisir, face à un Damir Dzumhur passé totalement à côté de son match. 41 fautes directes et aucun jeu marqué lors du premier et du troisième set, tout juste a-t-il réussi entre les deux à résister jusqu'à 5-4 dans la seconde manche. Monfils, resté moins d'1h30 sur le court, rejoint le deuxième tour de l'Open d'Australie pour la 11e fois consécutive et affrontera au deuxième tour le Britannique Cameron Norrie ou l'Américain Fritz Taylor.

Mannarino chute d'entrée

Adrian Mannarino (42e) a plié au premier tour de l'Open d'Australie face au N.6 mondial, le Sud-Africain Kevin Anderson, en quatre sets 6-3, 5-7, 6-2, 6-1, lundi à Melbourne. Mannarino (30 ans) était le premier en lice des dix Français engagés dans le tableau masculin. En subtilisant la deuxième manche, il a contraint Anderson, double finaliste en Grand Chelem (US Open 2017 et Wimbledon 2018), à s'employer pendant près de trois heures sous la chaleur australienne, mais a finalement craqué en offrant le break dès le début de la troisième manche. "Je me suis senti coupé dans mon élan. Je l'ai laissé s'envoler, a confié Mannarino après sa défaite. Contre un joueur aussi fort, ça devient compliqué quand il prend confiance."

Éliminé au premier tour l'an passé, Kevin Anderson trace lui sa route et affrontera l'Américain Frances Tiafoe au deuxième tour.

France tv sport francetvsport