Gilles Simon
Gilles Simon | MAL FAIRCLOUGH / AFP

Open d'Australie: Djokovic, Wawrinka et Simon tranquilles

Publié le , modifié le

Gilles Simon, tête de série N.18, s'est qualifié pour le troisième tour de l'Open d'Australie en dominant l'Espagnol Marcel Granollers, 58e, en trois sets 7-6 (7/5), 6-2, 6-4, ce jeudi à Melbourne. Le Français affrontera au prochain tour l'Espagnol David Ferrer (N.9) ou l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky. Le N.1 mondial Novak Djokovic, Stan Wawrinka (N.4) et Kei Nishikori (N.5) sont également passés sans trop de soucis.

Le tableau de l'Open d'Australie

Novak Djokovic a déroulé la nuit dernière à Mebourne. Le Belgradois, quadruple lauréat du tournoi, a validé son ticket pour le troisième tour en surclassant le Russe  Andrey Kuznetsov, 88e mondial, en trois sets 6-0, 6-1, 6-4 et 1h24. Djokovic affrontera au prochain tour le Japonais Go Soeda ou l'Espagnol  Fernando Verdasco (N.31).

Nishikori un peu inquiété

Stan Wawrinka, tenant du titre, s'est  qualifié après avoir eu du fil à  retordre contre le Roumain Marius Copil, 194e mondial, finalement vaincu 7-6  (7/4), 7/6 (7/4), 6-3. Le Suisse, N.4 mondial, a bien géré ses jeux de service, avec un seul break  concédé, face à un adversaire qui a, lui, fait pleuvoir 17 aces, avec une  pointe à 242 km/h, soit le service le plus rapide du tournoi. Wawrinka affrontera au prochain tour le Finlandais Jarkko Nieminen, 72e, tombeur de l'Allemand Matthias Bachinger.

Kei Nishikori a dû s'employer pour battre le Croate Ivan Dodig, 86e mondial, en quatre sets 4-6,  7-5, 6-2, 7-6 (7/0). Le Japonais, N.5 mondial, finaliste du dernier US Open, rencontrera au prochain tour  l'Américain Steve Johnson, 38e.

Gilles Simon, de son côté, a su gagner la rude bataille du premier set avant de dérouler contre un adversaire à sa mesure, l'Espagnol Marcel Granollers, 7-6 (7/5), 6-2, 6-4. Pour la première fois de sa carrière, le natif de Nice n'a pas perdu un set avant d'aborder son troisième tour à Melbourne Park. Un signe qu'il est en grande forme physique et qu'il peut se frayer un chemin (au moins) jusqu'en deuxième semaine. 

Mannarino à un point près !

Adrian Mannarino a frôlé l'exploit contre Feliciano Lopez (N.12). Le Français a mené deux manches à rien et s'est procuré une balle de match au jeu décisif du troisième set, mais l'Espagnol a sorti un passing magnifique pour sauver la mise avant de bénéficier de l'abandon de son rival, déshydraté (4-6, 4-6, 7-6(7/3), 4-0.

"J'avais l'estomac tout dur", a confié "Manna" en conférence de presse, après avoir passé 1h30 aux urgences. "Ca va mieux car j'ai pris de la morphine dans le cornet", a-t-il ajouté, très déçu de la tournure des évènements. "Lopez doit faire un passing de revers recouvert par an et c'est tombé sur moi, sur la balle de match. Déprimant".