Open d'Australie : Nadal et Medvedev sans souci, Thiem et Wawrinka ont eu chaud

Publié le , modifié le

Auteur·e : francetv sport
Dominic Thiem.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Daniil Medvedev, 4e mondial, s'est aisément qualifié pour le 3e tour de l'Open d'Australie en écartant jeudi le qualifié espagnol Pedro Martinez (168e) 7-5, 6-1, 6-3. Pas de souci non plus pour Rafael Nadal qui a facilement eu raison de l'Argentin Federico Delbonis en 3 sets et 2h30 de jeu. Deuxième tour plus compliqué en revanche pour Dominic Thiem, qui a dû batailler près de 3h20 pour s'imposer en cinq manches face à Alex Bolt (6-2, 5-7, 6-7, 6-1, 6-2). Idem pour le Suisse Stan Wawrinka qui s'est employé pour dominer l'Italien Andreas Seppi (4-6, 7-5, 6-3, 3-6, 6-4) en 3h38.

"Le match n'a pas été facile, en particulier au premier set", a souligné Daniil Medvedev, finaliste valeureux à l'US Open en septembre. "Mais il a moins d'expérience que moi alors même quand il était chaud comme la braise au premier set, je savais que je devais m'accrocher et être présent tout au long du match", a-t-il poursuivi. Il a notamment pu s'appuyer sur un très bon service (19 aces).

Au troisième set, Martinez a montré son impuissance: il a tenté un coup de poker en servant à la cuiller sur une balle de break, mais Medvedev ne s'est pas laissé prendre et a saisi sa chance de ravir la mise en jeu de l'Espagnol pour se détacher 3-2. Il affrontera l'Espagnol Jaume Munar (90e) ou l'Australien Alexei Popyrin (96e) pour une place en 8es de finale à Melbourne, stade où il avait perdu l'an dernier face au futur vainqueur du tournoi Novak Djokovic. Au premier tour cette année, Medvedev, 21 ans, avait cédé un set au coriace Américain Frances Tiafoe (6-3, 4-6, 6-4, 6-2).

Zverev rejoint aussi le 3e tour

Sur la Rod Laver Arena, Alexander Zverev, tête de série n°7, a parfaitement maîtrisé son deuxième tour face à Egor Gerasimov (7-6, 6-4, 7-5). Le Biélorusse, 98e à l’ATP, a pourtant livré un gros premier set, poussant l’Allemand jusqu’au tie-break (7-6 (7-5)). Mais Zverev a su serrer le jeu dans les 2e et 3e manches, s’appuyant notamment sur sa première balle au service pour prendre le dessus. Au 3e tour, il sera opposé à Fernando Verdasco.

Thiem et Wawrinka ont bataillé

Dominic Thiem s’est fait peur mais sera bien présent au 3e tour de l’Open d’Australie. L’Autrichien, tête de série n°5, a souffert ce jeudi pour venir à bout du local Alex Bolt (6-2, 5-7, 6-7, 6-1, 6-2). L’Australien, qui s’était vu offrir une wild card par les organisateurs du premier Grand Chelem de la saison, a chèrement vendu sa peau sur le court de la Melbourne Arena. Il a mis toutes ses forces dans la bataille, toute son énergie (ce qui a aussi rimé avec beaucoup de fautes directes, 60 sur l’ensemble de la partie) pour bousculer Thiem et le contraindre à disputer cinq manches.

Mené deux sets à un, dos au mur, le finaliste du dernier Roland-Garros a haussé son niveau de jeu dans la quatrième manche, bien aidé par ses variations sur ses premières balles, avant de conclure - là encore non sans difficulté - dans le dernier set. Il retrouvera le vainqueur du match entre Taylor Fritz et Kevin Anderson.

Sur la Margaret Court Arena, une autre tête de série a eu du mal à se défaire de son adversaire. Stan Wawrinka, vainqueur de l'édition 2014, a bien failli passer à la trappe face à l'Italien Andreas Seppi. Tête de série N.15, le Suisse de 34 ans a finalement eu le dernier mot en cinq manches (4-6, 7-5, 6-3, 3-6, 6-4) en 3h38.

Pour Rafael Nadal, la partie n'était pas des plus aisées non plus contre l'Argentin Federico Delbonis (76e) 6-3, 7-6 (7/4), 6-1. L'Espagnol de 33 ans a souffert dans la deuxième manche. "Quand vous êtes incapable de convertir la moindre balle de break alors que vous vous en procurez beaucoup, vous vous retrouvez sous pression", a-t-il expliqué, visiblement mécontent de lui.   "Heureusement que j'ai bien servi pendant le tie break. j'ai bien joué ce jeu décisif", a-t-il ajouté.

"Dans le 3e set, j'étais plus relâché et plus agressif", a expliqué le Majorquin, avouant également s'être fait peur lorsqu'un de ses coups a heurté une ramasseuse de balle, "l'un des moments les plus effrayants de ma carrière". Finaliste à Melbourne l'année dernière et lauréat en 2009, il affrontera samedi son compatriote Pablo Carreno (30e) pour une place en 8es de finale.

francetv sport francetvsport