Open d'Australie - Danielle Collins, l'invitée surprise du dernier carré

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
La rage de vaincre de Danielle Collins
La rage de vaincre de Danielle Collins | AFP - Saeed KHAN

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Danielle Collins s'est qualifiée pour sa première demi-finale en Grand Chelem, en battant la Russe Anastasia Pavlyuchenkova 2-6, 7-5, 6-1 en quarts de finale de l'Open d'Australie. A 25 ans, alors qu'elle n'avait jamais passé le 1er tour dans un tournoi du Grand Chelem, moins d'un an après y avoir fait ses premiers pas (c'était à Roland-Garros), l'Américaine, 35e mondiale, s'invite donc dans le dernier carré à Melbourne. Elle sera opposée à la Tchèque Petra Kvitova (N.8), impitoyable envers l'Australienne Ashleigh Barty (N.15) 6-1, 6-4.

Elle est sans doute en train de réaliser le coup parfait. Après avoir préféré terminer ses études avant de mettre le cap sur le tennis professionnel, Danielle Collins semble en passe de remporter son pari. Pour sa quatrième saison sur le circuit, sa quatrième à disputer des tournois du Grand Chelem, pour son premier Open d'Australie, l'Américaine se retrouve en demi-finale. Jusque-là, elle n'avait jamais gagné un seul match dans un Majeur. Un vrai conte de fée.

Il y a un an, elle pointait à la 162e place mondiale. Elle est aujourd'hui au 35e rang, et d'ores et déjà assurée de grimper au 23e rang à l'issue du tournoi. Voire mieux. Tout cela après avoir remporté les titres universitaires en 2014 et 2016, non sans avoir été diplômée en journalisme et en commerce. A 25 ans, Danielle Collins semble rattraper le temps perdu ces derniers mois. Elle qui avait poussé Simona Halep, l'actuelle N.1 mondiale, aux trois manches lors de ses premiers pas en Grand Chelem à l'US Open 2014 (elle avait alors 21 ans), vient tout de même de vivre une finale de Fed Cup avec les Etats-Unis (elle n'a pas joué lors de la défaite contre les Tchèques 3-0), va donc découvrir le dernier carré.

Les nerfs à maîtriser

Ce sera l'un des plus gros défis à relever pour elle. Car pour poursuivre son parcours, elle a d'abord dû dompter sa fébrilité, ses angoisses, son impatience. Balayée 6-2 dans le 1er set en multipliant les fautes et les frustrations, elle a réussi peu à peu à dompter ses nerfs. Elle menait ainsi 5-1, avant de voir son adversaire recoller à 5-5. Les démons n'étaient pas loin, mais elle a su les dominer. Une fois ce 2e set arraché de haute lutte, c'est la Russe Pavlyuchenkova qui a été rattrapée par son mental. La 42e mondiale disputait en effet son 5e quart de finale en Grand Chelem, et elle n'a jamais réussi à passer ce cap. Et ce match na pas changé cette dynamique.

Après avoir balayé Caroline Garcia (N.19), puis Angélique Kerber (N.2) sans oublier une troisième Top 20 Julia Goerges (N.14) au 1er tour en étant passée à 3 points de la défaite, Danielle Collins continue sa belle aventure australienne. "Je ne me suis même pas entraînée sur ce court avant, donc c'était une sacrée expérience, j'ai adoré", s'est-elle réjouie sur le court. 

Petra Kvitova au-dessus du lot

La Rod Laver Arena n'a pas eu de quoi s'enflammer pour Ashleigh Barty. L'Australienne est tombée sur un roc en quarts de finale avec la Tchèque Petra Kvitova. 1h08, c'est le temps qu'il a suffi à la N.6 mondiale pour accéder au dernier carré. Ce n'est pas une surprise tant elle domine ce début de saison avec un titre à Sydney et aucun set perdu depuis le début du tournoi. Cette confiance s'est manifestée à travers les 25 coups gagnants de la Tchèque dont le jeu à risque fait merveille en Australie. Son choc face à Danielle Collins promet. Les deux joueuses s'étaient affrontées au 1er tour à Brisbane et la tête de série N.8 avait gagné difficilement en trois sets avec deux jeux décisifs (6-7, 7-6, 6-3).