Open d'Australie - Chardy-Djokovic, Simon-Tsitsipas, tableaux ouverts pour les favoris : ce qu'il faut retenir du tirage du simple messieurs

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Novak Djokovic, vainqueur de l'Open d'Australie en 2020
Novak Djokovic, vainqueur de l'Open d'Australie en 2020 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le tirage au sort du tournoi simple messieurs de l'Open d'Australie, qui s'est déroulé ce vendredi matin, n'a pas été clément pour tous les Français, et en particulier pour Jérémy Chardy qui tombera sur Novak Djokovic au 1er tour. Le numéro 1 mondial et tenant du titre profite, comme les autres favoris, d'un tableau assez ouvert jusqu'aux quarts de finale, même si certains huitièmes pourraient être assez relevés. Le tournoi débute ce lundi 8 février.

• Chardy et Simon pas gâtés par le tirage, le choc Cilic-Dimitrov

Le Palois Jérémy Chardy est probablement le plus malchanceux au tirage puisqu’il sera opposé au numéro 1 mondial, Novak Djokovic au premier tour. Les deux hommes s’étaient déjà croisés à Melbourne, en 2009, lors du 2e tour de l’Open d’Australie, qui avait tourné à l’avantage du Serbe, qui n'a jamais perdu contre le Français en 13 matches. Gilles Simon n’a pas eu beaucoup plus de chance. Il hérite du Grec Stefanos Tsitsipas, tête de série n°5, pour son entrée dans le tournoi. Les deux hommes ne se sont jamais affrontés sur le circuit.

Un vainqueur du Masters contre un vainqueur de tournoi du Grand Chelem dès le 1er tour, c'est la belle affiche proposée entre Grigor Dimitrov (N°18) et Marin Cilic. Le 19e mondial contre la 43e, cela vaudra le coup d’œil. Autre match intéressant entre Denis Shapovalov (N°11) et Jannik Sinner, révélation du dernier Roland-Garros où il avait atteint les quarts de finale. Les deux hommes, 21 ans et 19 ans, se feront face dans un duel de la jeune génération. Il n'a pas le même âge, mais à 29 ans, Pablo Carreno Busta (N°15) aura une partie compliquée à livrer face à Kei Nishikori (31 ans, 41e mondial). Pas d'entrée facile non plus pour Matteo Berrettini (N°9), opposé au géant sud-africain Kevin Anderson

• Du côté des autres Français

Le mieux classé des Tricolores, Gaël Monfils, tête de série n°10, sera opposé au Finlandais Emil Ruusuvuori au premier tour. Dans la même partie de tableau, Corentin Moutet rencontrera le local John Millman, Adrian Mannarino affrontera Dennis Novak, Ugo Humbert sera opposé au Japonais Yasutaka Uchiyama et Benoît Paire se jaugera contre Egor Gerasimov. Dans l’autre partie de tableau, Quentin Halys sera opposé à Pablo Andujar et Pierre-Hugues Herbert aura droit à une confrontation relevée contre Fabio Fognini (N°16). Mais le Transalpin est bien connu pour être capable de passer au travers d'un match.

En revanche, pas de Richard Gasquet, qui s'est pourtant plié à la quatorzaine australienne et a participé à l'un des tournois de préparation. Le Biterrois souffre du pied et a donc déclaré forfait pour le premier Majeur de la saison.

• Des tableaux assez ouverts pour les favoris

Après un premier tour qui peut se révéler délicat contre Mikhail Kukushkin, Dominic Thiem (N°3) hérite d’un tableau assez ouvert, tout comme Novak Djokovic. Les deux finalistes de la dernière édition pourraient potentiellement se retrouver en demi-finale, mais avant cela, le Serbe pourrait croiser Alexander Zverev (N°6) en quart, et l’Autrichien pourrait être opposé à Diego Schwartzman (N°8). Dans l’autre partie de tableau, Rafael Nadal (N°2) et Stéfanos Tsitsipas (N°5) disposent eux aussi d’un tableau ouvert, avant de peut-être se donner rendez-vous en quart de finale. Des quarts qui pourraient aussi donner lieu à une rencontre 100% russe entre Andrey Rublev (N°7) et Daniil Medvedev (N°4).

• Des gros matchs en huitièmes de finale ?

La deuxième semaine de l’Open d’Australie pourrait voir s’affronter Novak Djokovic et Milos Raonic, Gaël Monfils et Alexander Zverev, Dominic Thiem et Pablo Carreno-Busta, Denis Shapovalov et Diego Schwartzman, Andrey Rublev et Roberto Bautista-Agut, David Goffin et Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Matteo Berrettini, puis Fabio Fognini et Rafael Nadal.

Hortense Leblanc hortense_lblnc