Open d'Australie : ce qu'il faut savoir avant le début du tournoi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandra Lopez
Open d'Australie
L'espagnol Rafael Nadal lors d'une session d'entrainement quelques jours avant le début de l'Open d'Australie, le 31 janvier 2021. | DAVID GRAY / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Reporté de trois semaines en raison de la crise sanitaire, l’Open d’Australie 2021 marque ce lundi, le vrai coup d'envoi de la saison. Après deux semaines en isolement et un tournoi de préparation, les 256 joueurs et joueuses devront retrouver le meilleur tennis. Favoris, absents et Français au rendez-vous, voici ce qu'il faut savoir avant le début du premier Grand Chelem de la saison.

• Djokovic le roi d’Australie

Même avec un premier tournoi du Grand Chelem modifié par la crise sanitaire, Novak Djokovic arrive en Australie avec le statut de grand favori. Le Serbe de 33 ans remet sa couronne en jeu après avoir remporté le tournoi l’an dernier en finale face à l’Autrichien Dominic Thiem. Recordman de titres sur le pays-continent avec huit victoires en huit finales, le numéro 1 mondial visera un neuvième titre et un 18e sacre en Grand Chelem.

Quel que soit son parcours, le "Djoker" est assuré de battre le record détenu par Roger Federer au nombre de semaines passées à la tête du classement ATP (310 semaines). En effet, après la pandémie qui a mis en pause le tennis mondial pendant plusieurs mois, l’ATP a décidé de modifier les règles de calcul du classement, désormais établi sur la base des résultats des 24 derniers mois (au lieu de 12).

Sur les deux ans, c'est le meilleur résultat dans chaque tournoi sera pris en compte, donc automatiquement une victoire à l'Open d'Australie pour Djokovic et un maximum de points. Une bonne nouvelle pour le Serbe qui va pouvoir entrer dans la compétition avec confiance et de sérénité.

• Rafael Nadal et Serena Williams, vers un record en Grand Chelem ?

Cette 109e édition de l’Open d’Australie, la 53e dans l’ère Open pourrait être celle de deux immenses records pour Rafael Nadal et Serena Williams. Pour l’Espagnol il s’agit de remporter le 21e Grand Chelem de sa carrière et de dépasser la marque fixée par le Suisse Roger Federer (vingt sacres).

S'il y parvient, le "Taureau de Manacor" remporterait également son deuxième Open d’Australie et serait le premier joueur de l’ère Open a avoir remporté les quatre tournois majeurs (Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open) au moins deux fois dans sa carrière.

Serena Williams tentera quant à elle d’égaler une performance historique. Si elle est déjà la joueuse ayant remporté le plus de Grand Chelem dans l’ère Open avec 23 titres, c'est l’Australienne Margaret Court qui détient le record absolu (24). À 39 ans, l'Américaine pourrait donc égaler cet exploit, quatre ans après avoir remporté son dernier Majeur, qui n’est autre que l’Open d’Australie. Elle vise également un huitième sacre sur la terre australienne.

• Thiem, Medvedev, Osaka, Barty… les noms qui font peur

De nombreuses autres têtes d’affiches seront au rendez-vous de ce premier Grand Chelem de la saison. Chez les hommes l’Autrichien Dominic Thiem tentera de continuer sur sa bonne forme de la saison passée. Finaliste l’an dernier en Australie mais surtout vainqueur du dernier Grand Chelem sur dur à New-York, le joueur de 27 ans a toutes ses chances de détrôner le roi Djokovic.

Daniil Medvedev est un autre outsider. Coupeur de têtes (Djokovic, Nadal et Thiem) au dernier Masters, le jeune Russe de 24 ans, quatrième au classement ATP, peut viser gros.

Chez les femmes, l’Open d’Australie marquera le retour d’Ashleigh Barty en Grand Chelem. L’Australienne avait fait l’impasse sur l’US Open et Roland Garros par crainte de la pandémie. Grâce au gel des points WTA, la joueuse de 24 ans reste numéro 1 mondiale et tentera de dérocher son premier succès sur ses terres.

Sacrée à Melbourne en 2019 et au dernier US Open, la Japonaise Naomi Osaka sera elle aussi présente tout comme l’Américaine Sofia Kenin qui remettra son titre en jeu. La concurrence sera rude avec Simona Halep (2e joueuse mondiale), Elina Svitolina (5e) ou encore la jeune Polonaise, Iga Swiatek (17e), sacrée à Roland Garros en octobre dernier.

• Les Français au rendez-vous

Côté français, neuf hommes tenteront leur chance en simple sur cet Open d’Australie, emmenés par Gaël Monfils, onzième et premier français au classement ATP.

Benoît Paire (28e), Adrian Mannarino (35e), Ugo Humbert (32e), Gilles Simon (64e), Jérémy Chardy (66e), Corentin Moutet (80e) et Pierre-Hugues Herbert (84e) seront aussi en lice pour tenter de signer un joli parcours à Melbourne. Enfin, Quentin Halys (206e) est le seul français a être parvenu à décrocher son ticket via les qualifications. À 24 ans, il tapera la balle pour la 5e fois à Melbourne avec pour objectif de dépasser sa meilleure performance, un deuxième tour en 2016.

Édouard Roger-Vasselin et Nicolas Mahut formeront une paire ambitieuse dans le tableau en double. Richard Gasquet (48e) quant à lui, a été contraint d'abandonner quelques jours avant le début du tournoi, blessé au pied.

à voir aussi Open d'Australie : Pour Edouard Roger-Vasselin, autorisé à sortir 5h par jour, "rien ne remplace le temps passé sur le court" Open d'Australie : Pour Edouard Roger-Vasselin, autorisé à sortir 5h par jour, "rien ne remplace le temps passé sur le court"

Il y aura moins de représentantes tricolores chez les femmes. Elles seront six à défendre les couleurs du drapeau français. Fiona Ferro (43e), Caroline Garcia (44e), Kristina Mladenovic (50e) et Alizé Cornet (53e) n’ont pas eu besoin de passer par la case qualification contrairement à Chloé Paquet (187e) et Clara Burel (238e). À 19 ans, Burel pourra créer la surprise après son beau parcours aux Internationaux de France (3e tour). Toutes espèrent briller 15 ans après la victoire d'Amélie Mauresmo, deuxième et dernière française sacrée à Melbourne.

• Les absences à déplorer

Si de grandes têtes d’affiches seront présentes pour ce premier Grand Chelem de la saison, de nombreuses absences sont aussi à déplorer. La première désillusion sera celle de ne pas voir Roger Federer frapper dans la balle. Pour la première fois de sa carrière le Suisse ne participera pas à ce Majeur. Les fans devront encore patienter avant de voir l’homme aux vingt Grands Chelems sur un court. Son retour sur le circuit est normalement prévu au tournoi ATP de Doha du 8 au 13 mars.

Le Français Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas non plus sur les courts du Melbourne Park en raison de problèmes physiques. Après avoir signé une demi-finale à Melbourne en 2019 face à Djokovic, Lucas Pouille a lui décidé de reprendre en douceur sur le circuit Challenger et ne sera donc pas au rendez-vous de cette édition. Andy Murray testé positif à la Covid-19 n’a pas pu rejoindre le pays-continent à temps pour observer la quarantaine et ne sera donc pas en lice pour le tournoi.

Des personnalités qui manqueront aux quelques 30 000 spectateurs qui pourront profiter du spectacle dans les gradins, car oui, en Australie il y aura du public !  

à voir aussi Tennis : l'Open d'Australie accueillera jusqu'à 30 000 spectateurs quotidiens Tennis : l'Open d'Australie accueillera jusqu'à 30 000 spectateurs quotidiens