La Margaret Court Arena
La Margaret Court Arena | AFP

Open d’Australie : Billie Jean King veut rebaptiser la Margaret Court Arena

Publié le , modifié le

Suite aux propos homophobes tenus par son ancienne rivale Margaret Smith Court, Billie Jean King souhaite que le court qui porte le nom de l’ex-championne australienne soit renommé. Cette dernière avait en effet indiqué en mai dernier que le tennis est « plein de lesbiennes » et que les enfants transgenres sont l’œuvre « du diable ». L’Open d’Australie débutera lundi prochain à Melbourne, sans Margaret Court, qui a décliné l’invitation des organisateurs.

Pour Billie Jean King, qui n’a jamais caché son homosexualité, ces propos « désobligeants » ne doivent pas rester sans réponse. « Je suis une femme gay. Si je devais jouer aujourd’hui, je ne jouerais pas sur ce court », en référence à la Margaret Court Arena, le court N.2 de l’Open d’Australie. « Jusqu’à présent ça allait jusqu’à ce qu’elle dise tant de choses péjoratives à l’égard de ma communauté », a déclaré vendredi l’Américaine aux 12 titres du Grand Chelem. « Je ne pense pas que ce soit approprié d’avoir son nom (sur le stade) », estime-t-elle.

Interrogée jeudi par le New York Times, Martina Navratilova était plutôt du même avis, tout en dissociant les propos polémiques, des performances de celle qui détient toujours le record du nombre de tournois du Grand Chelem remportés (24). « Vous la gardez dans le Hall of Fame. Que Margaret a sans doute une opinion homophobe n’enlève pas ces performances, pas de doute là-dessus, a assuré Navratilova. « Mais vous ne nommez pas un bâtiment à son nom. Baptiseriez-vous un nouveau bâtiment à son nom maintenant ? Non, aucune chance », a-t-elle sèchement assuré.

Nommé ainsi en 2003, ce court N.2 pourrait donc être débaptisé. Interrogé sur cette possibilité, le directeur de l’Open d’Australie, Craig Tiley, a précisé qu’il n’y avait pour l’heure, aucun projet en ce sens, mais que si une décision devait être prise, elle viendrait du gouvernement australien.

Romain Bonte