Open d'Australie : Ashleigh Barty se sort du piège Riske et file en quarts

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Ashleigh Barty

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La numéro un mondiale Ashleigh Barty s'est difficilement imposée face à l'Américaine Alison Riske (n°18) ce dimanche en huitièmes de finale de l'Open d'Australie (6-3, 1-6, 6-4). L'Australienne restait sur deux défaites contre elle, dont la dernière à Wimbledon en 2019. Ashleigh Barty atteint ainsi, pour la première fois, les quarts de finale à Melbourne.

Les espoirs de l'Australie ne reposent plus que sur deux joueurs joueurs : Nick Kyrgios chez les hommes, et Ashleigh Barty. Cette dernière n'a pas eu la tâche facile, face à une joueuse qui l'avait battue à Wimbledon l'an dernier au même stade. Mais la numéro un mondiale a su se reprendre après un deuxième set traversé en fantôme, grâce notamment à son jeu tout en variations. En trois sets (6-3, 1-6, 6-4), Ashleigh Barty est venue à bout de celle qui aurait pu devenir une vraie bête noire pour elle. Ce fut pour elle une véritable victoire mentale, qui pourrait être un solide rempart pour la suite du tournoi. 

Les démons ont ressurgi, avant d'être vaincus

Un premier set remporté 6-3, deux breaks, l'impression d'avoir une belle marge. Et surtout, un inquiétant air de déjà-vu pour Ashleigh Barty face à Alison Riske. Cette dernière l'avait battue à Wimbledon 2019 en huitièmes de finale, après avoir également perdu le 1er set 6-3. Est-ce le souvenir de ce match qui a ressurgi à l'entame du 2e set ?

Ashleigh Barty s'est en tout cas mise à commettre beaucoup plus de fautes directes. Elle qui semblait avoir trouvé son rythme de croisière depuis sa première manche perdue face à Lesia Tsurenko au 1er tour, a totalement perdu pied. Plus rien ne fonctionnait. Le regard lancé vers son camp à la fin du 2e set (perdu 6-1) était inquiétant de détresse. 

Mais à 23 ans, Barty commence à prendre du galon. Cela s'est bien vu à l'entame du 3e set. Elle a gardé la tête froide, et s'est souvenue de son incroyable palette technique, où elle peut piocher comme bon lui semble pour trouver le coup qui fait mal à son adversaire. Comme au premier set, elle a utilisé son slice pour casser le rythme de Riske et, parfois, enchaîner à la volée. Malgré un débreak, elle est parvenue à boucler le 3e set dès sa première balle de match (6-4). 

Voilà qui pourrait être un match fondateur pour Ashleigh Barty qui, depuis son titre à Roland-Garros l'an dernier, n'avait plus dépassé les huitièmes de finale en Grand Chelem. Face à elle se dresse Petra Kvitova, numéro 7 mondiale. Les deux joueuses se sont affrontées à trois reprises en 2019. Pour trois victoires de Barty.