Open d'Australie : Ashleigh Barty au tapis, Sofia Kenin en finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Ashleigh Barty

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ashleigh Barty ne verra pas la finale de l'Open d'Australie. Devant son public, la N°1 mondiale est tombée face à Sofia Kenin, 7-6[6], 7-5. A 21 ans, l'Américaine disputera sa première finale de Grand Chelem, où elle affrontera Simona Halep ou Garbine Muguruza.

Ça semblait être la bonne. 40 ans, et une finale perdue par Wendy Turnbull face à Hana Mandlikova, que l'Australie attendait de voir enfin l'une de ses représentantes atteindre la finale du Grand Chelem local. Et quelle meilleure occasion que ce début de décennie où Ashleigh Barty débarquait dans ce dernier carré avec le statut de N°1 mondiale et de favorite face à la jeune Sofia Kenin, toute nouvelle venue en demi-finale de Majeur ? Et pourtant. Comme souvent ces dernières années, le tennis féminin s'est une nouvelle fois amusé à nous surprendre. Car malgré les occasions et deux balles de set dans chaque manche, Barty a fini par rendre les armes face à l'Américaine, intrépide et sans complexe pour s'imposer en deux sets (7-6[6], 7-5) et 1h45 de jeu. Elle affrontera Simona Halep ou Garbine Muguruza pour sa première finale de Grand Chelem.

"J'en rêve depuis que j'ai cinq ans... je n'ai pas de mots. J'ai travaillé très dur pour en arriver là." Sofia Kenin n'a pas caché son émotion après s'être qualifiée pour sa toute première finale de Grand Chelem. Rien ne fut facile pour l'Américaine ce jeudi, qui a fait preuve d'un mental à toute épreuve sous une chaleur écrasante (39°C). Si elle a réussi à pousser Ashleigh Barty jusqu'au tie-break malgré plusieurs jeux de service compliqués, Kenin s'est rapidement retrouvée dos au mur en étant menée 6 points à 4 dans le tie-break. Deux balles de set effacées, avant de profiter de la fébrilité de l'Australienne dans les moments chauds pour enchaîner quatre points d'affilée et s'adjuger cette première manche.

Barty a laissé passer une première chance mais a rapidement retrouvé de l'oxygène. Un break rapide pour mener 2-1 et s'échapper jusqu'à 5-3, jusqu'à obtenir deux nouvelles balles de set, sur son service. Encore une fois, peut-être reprise par la pression de ce statut de grande favorite, l'Australienne n'a pas su concrétiser ses occasions. Une montée au filet gagnante de Kenin et une faute de coup droit de Barty ont fini d'assommer cette dernière. Un débreak concédé sur une énorme faute à la volée et la numéro 1 mondiale laissait filer les trois derniers jeux et sa place en finale. 

Sofia Kenin
Sofia Kenin © Dita Alangkara/AP/SIPA

Si l'Australie pleure l'élimination de sa championne, les Etats-Unis prouvent eux une fois encore leur capacité à produire années après années des tenniswomen de talent. Kenin, qui avait jusque-là pour meilleur résultat à Melbourne le 2e tour atteint l'an dernier, pourrait créer la surprise jusqu'au bout face à Simona Halep ou Garbine Muguruza. Du haut de ses 21 ans, l'Américaine a montré qu'affronter une vainqueure de Grand Chelem ne lui faisait pas peur.