Andy Murray est toujours gêné par des douleurs à l'aine

Open d'Australie : Andy Murray déclare forfait

Publié le , modifié le

Toujours gêné par des douleurs à l'aine, Andy Murray ne participera pas à l'Open d'Australie 2020 (du 20 janvier au 2 février). Le Britannique a annoncé la nouvelle via son agent ce samedi soir, alors qu'il avait déjà décidé de ne pas participer à la première édition de l'ATP Cup (du 3 au 12 janvier). Après avoir remporté son premier titre depuis plus de deux ans à Anvers en octobre, Murray rechute donc et ne participera pas au début de la prochaine saison.

Le retour triomphant d’Andy Murray en Grand Chelem attendra encore un peu. Plombé par une sérieuse blessure à la hanche, le Britannique avait livré une conférence de presse poignante, s’annonçant tout proche de la retraite lors de l’Open d’Australie en janvier dernier. Revenu finalement en cours de saison, l’ancien numéro un mondial aurait pu retrouver l’ivresse des grands rendez-vous et faire oublier l’émotion de 2019. Au lieu de cela, son agent a annoncé samedi soir le forfait de Sir Andy pour le Majeur de Melbourne, touché cette fois à l’aine.

La poisse est tenace pour l’Ecossais. On l’avait vu revenir de si loin en cours de saison quand il souleva le trophée à Anvers, le premier en près de deux ans sur le circuit. Après les come-backs sensationnels de Novak Djokovic ou même de Rafael Nadal après des pépins physiques sérieux, pourquoi Andy Murray ne pourrait pas lui non plus se muer en phénix des courts ? Son corps en a finalement décidé autrement. Murray est insuffisamment remis d’une blessure à l’aine qui l’avait déjà privé de la fin de saison et notamment de la Coupe Davis nouvelle formule.

"J’ai travaillé tellement dur pour pouvoir jouer au meilleur niveau et je suis dégouté de ne pas pouvoir jouer en Australie en janvier, a réagi Murray. Après l’Open d’Australie cette année, alors que je n’étais pas sûr de pouvoir jouer à nouveau, j’étais impatient de revenir là-bas et de donner le meilleur de moi-même. Et c’est encore plus décevant. Malheureusement, j’ai subi une rechute récemment et par précaution, je dois me remettre avant de pouvoir revenir à la compétition."

Retour à Montpellier, Roland-Garros ou Wimbledon dans le viseur ?

Murray manquera également l’ATP Cup, la nouvelle compétition par équipe, qui se disputera en début d’année. Le timing pour un retour de l’actuel 125e joueur mondial est une totale incertitude et laisse désormais Roland-Garros comme possible prochain rendez-vous en Grand Chelem. La terre battue parisienne n’est toutefois pas la surface idéale pour des joueurs et joueuses à la condition physique précaire, et Roger Federer avait ainsi préféré passer son tour Porte d’Auteuil trois saisons de suite pour préserver son organisme. La perspective d’une reprise dans son jardin de Wimbledon où il s’est imposé à deux reprises (2013, 2016) pourrait aussi inciter le joueur à la prudence.

Un an à peine après une opération qui aurait pu mettre un terme définitif à sa carrière, le temps est désormais un allié pour Andy Murray. Si ce nouveau contretemps physique l’a privé prévu ces dernières semaines de son stage en Floride préparatif à la saison sur dur en mars, son retour pourrait avoir lieu à Montpellier à partir du 2 février.

Denis Menetrier et Loris Belin

France tv sport francetvsport