Open d'Australie - Amanda Anisimova, l'histoire en marche à 17 ans

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'Américaine Amanda Anisimova
L'Américaine Amanda Anisimova | AFP - Greg Wood

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En faisant tomber l'une des joueuses candidates au titre lors du 3e tour de l'Open d'Australie, Amanda Anisimova (87e mondiale) est devenue la première joueuse née dans les années 2000 à atteindre les 8e de finale d'un tournoi du Grand Chelem. A seulement 17 ans, la prometteuse Américaine a dominé aisément la Bélarusse Aryna Sabalenka, 11e mondiale, 6-3, 6-2. Pour le 3e Majeur de sa carrière, la joueuse, qui est encore junior, entre dans l'histoire et confirme les attentes placées en elle.

Elle brûle les étapes et cela ne semble pas avoir de prise sur elle. A 17 ans, Amanda Anisimova n'en finit plus de gravir les échelons quatre à quatre. En dominant en à peine plus d'une heure (1h05) la Bélarusse Sabalenka (N.11), son aînée de 3 ans (elle n'a que 20 ans) qui avait remporté en ouverture de la saison le tournoi de Shenzhen, l'Américaine a écrit une page de l'histoire. Elle est en effet la première joueuse née dans les années 2000 à atteindre la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem.

Elle n'en est pas à son coup d'essai. Née le 31 août 2001 aux Etats-Unis, elle débute sur le circuit junior à seulement 13 ans. A 15 ans, elle occupe la 2e place du classement mondial, en ayant notamment atteint la finale de Roland-Garros. Les organisateurs des Internationaux de France lui donnent même une invitation pour le tableau final alors qu'elle n'a que 15 ans, devenant la plus jeune joueuse à prendre part au tournoi depuis Alizé Cornet en 2005.

L'inaccessible Martina Hingis

Fin février 2017, elle atteint la finale du tournoi de Curitiba après avoir battu sa première Top 100 (Kromacheva alors 89e mondiale). Son premier titre chez les seniors intervient en juillet de la même année, à Sacramento. Elle n'a pas encore fêté ses 16 ans. Quelques mois après, elle s'empare du titre à l'US Open, et tente même sa chance lors des qualifications du tableau senior, battant au passage la Paraguyaenne Cepede Royg alors 123e mondiale. En 2018, elle tombe en 8e de finale à Indian Wells après avoir battu sa première Top 10, Petra Kvitova au 3e tour. Et juste après avoir fêté ses 17 ans, elle atteint sa première finale sur le circuit principal, à Hiroshima.

Bref, pour résumer, tout va très vite pour Amanda Anisimova. Mais personne ne peut faire mieux que Martina Hingis, devenue la plus jeune joueuse à remporter un tournoi du Grand Chelem à 16 ans, 3 mois et 26 jours. C'était à Melbourne, en 1997. Elle peut en revanche imiter son modèle, Maria Sharapova, couronnée à son âge à Wimbledon en 2004.