Rafael Nadal, Doha
Rafael Nadal | MARWAN NAAMANI / AFP

Nadal et les Français pas gâtés

Publié le , modifié le

On a beau être N.1 mondial, un tirage au sort réserve souvent quelques mauvaises surprises. C'est précisément le cas pour Rafael Nadal qui va devoir se montrer affûté dès son premier match à l'Open d'Australie. Absent l'an passé, l'Espagnol aurait sans doute préféré le tirage réservé à Novak Djokovic, qui voit sa route dégagée jusqu'aux demi-finales. Les Français auront eux aussi du pain sur la planche, à l'image de Gaël Monfils qui pourrait justement tomber sur Rafael Nadal dès le troisième tour.

Un Nadal-Monfils au 3e tour

Débuter contre l'Australien Bernard Tomic n'est pas franchement un cadeau pour Nadal. A 21 ans, Tomic fait en effet partie de la génération montante du tennis mondial, et se verrait sans doute bien réaliser un coup d'éclat devant son public. Nadal devrait toutefois franchir ce cap, mais après un deuxième tour théoriquement à sa portée, il pourrait se retrouver face à un nouveau défi de taille, face à un Gaël Monfils en pleine confiance. Ce tirage n'arrange ni l'un ni l'autre, et il faudra bien un vainqueur... Si le Majorquin s'en sort, il pourrait jouer en huitièmes un autre adversaire coriace, à savoir le Japonais Kei Nishikori (17e). Et ce n'est pas fini, car s'il n'a pas laissé trop de plumes dans ces défis, Nadal se retrouverait alors dans un probable quart de finale l'opposant à l'Argentin Juan Martin Del Potro (5e) ! Plus logique à ce stade de la compétition, le N.1 mondial jouerait théoriquement une demi-finale soit face au Britannique Andy Murray (4e), finaliste l'an passé, soit face au Suisse Roger Federer (6e).

Djokovic très heureux

Cela dit, le Suisse que l'on dit en perte de vitesse aurait lui aussi fort à faire dans un possible quart de finale contre Jo-Wilfried Tsonga (10e). Si le parcours de Nadal est semé d'embûches, celui de Novak Djokovic, ressemble plus à un long fleuve tranquille... Le Serbe qui vise un cinquième succès à Melbourne, le quatrième de suite, a la route bien dégagée jusqu'à un quart de finale théorique contre Stanislas Wawrinka (8e). Il devra néanmoins se méfier du Suisse qu'il avait difficilement battu en cinq sets (12-10 au cinquième) en huitième de finale lors de la précédente édition. Dans le dernier carré, "Nole" pourrait être opposé soit à l'Espagnol David Ferrer (3e) soit au Tchèque Tomas Berdych (7e).

Gasquet et Tsonga s'en sortent le mieux

Sur les 13 Français engagés dans le tableau masculin (sans compter les qualifications), les deux seuls Tricolores à intégrer le Top 10 ont a priori le plus de chances d'atteindre le troisième tour. Aujourd'hui N.1 français, Gasquet pourrait logiquement atteindre sans trop d'efforts les huitièmes de finale, mais serait alors opposé à Stanislas Wawrinka (8e mondial), qui l'avait éliminé en huitième de finale de Roland-Garros l'an passé. Tsonga qui débutera en douceur face à l'Italien Filippo Volandri, entrevoit un possible quart face à Federer. Les autre Français, auront bien du mal à faire mieux qu'un troisième tour, et des duels franco-français ne sont d'ailleurs pas exclus, notamment si Gilles Simon (19e) qui pourrait croiser Tsonga au troisième tour, alors que Julien Benneteau (35e) jouerait Gasquet. Mais c'est bien Gaël Monfils qui peut pester contre ce tirage, avec un très probable troisième tour face à Rafael Nadal, et un vrai chemin de croix par la suite, si suite il y a. Benoît Paire (28e) pourrait de son côté rencontrer au troisième tour del Potro, alors que Michaël Llodra jouerait contre Andy Murray. Quart de finaliste l'an passé, Chardy (31e) croiserait l'Espagnol David Ferrer (3e).

Voir le tableau messieurs de l'Open d'Australie

Romain Bonte