Federer et Nadal
Nadal et Federer | WEST / AFP

Nadal: "Dans ma mémoire pour toujours"

Publié le , modifié le

Vainqueur de Roger Federer en demi-finales de l'Open d'Australie (6-7(5), 6-2, 7-6(5), 6-4), Rafael Nadal estime que ce succès va rester dans sa mémoire "pour toujours". L'Espagnol estime que cela va lui donner énormément de confiance pour la finale face à Andy Murray ou Novak Djokovic qui s'affrontent vendredi.

Comment avez-vous réussi à renverser ce match qu'il avait si bien débuté?
RAFAEL NADAL: Il a commencé de manière très agressive, en jouant à un très, très haut niveau. J'ai toujours l'impression que quand il joue comme ça c'est presque impossible de s'élever à son niveau. Mais après les trois premiers jeux, j'ai commencé à pouvoir frapper la balle, à jouer un peu plus à mon rythme. Ça s'est équilibré. Par moments j'ai senti que je dominais à la fin du premier set, ça m'a donné confiance. Après, j'ai commencé à jouer agressif, à jouer mon jeu en somme. J'ai essayé de ne pas toujours jouer sur son revers, comme j'ai fait des centaines de fois. Parce que lors du dernier match que nous avions disputé à Londres (au Masters, Ndlr), il avait joué de manière très agressive avec son revers. Et ça a bien marché. Parce que je pense qu'il était un peu fatigué.

Qu'est-ce que cette victoire signifie pour vous?
R.N.: Je suis très content de mes résultats sur ces deux semaines. J'ai bien mieux réussi que je ne le pensais, que j'en rêvais il y a trois semaines. C'est une victoire fantastique. C'est une des victoires qui va rester dans ma mémoire pour toujours. C'est une façon fantastique de commencer la saison. Ca me donne énormément de confiance, et beaucoup de calme également. De la confiance sur la manière dont je travaille. Je travaille sur quelques petites choses qui fonctionnent bien, sans beaucoup d'entraînement.

Comment évaluez-vous vos chances contre Novak Djokovic ou Andy Murray en finale?
R.N.: Par moments je joue un peu comme avant. Mais quand je suis capable de jouer à l'intérieur du court, de jouer agressif, les choses marchent fantastiquement bien. Je ne sais pas si ce sera suffisant contre Novak ou Andy. Mais je suis content de mon tournoi. Je vais donner mon meilleur pour essayer que ce soit une grande finale et j'espère que j'aurai mes chances. Mais s'ils sont meilleurs que moi et me battent, je rentrerai chez moi en étant très content de mon tournoi. Je saurai que mon travail porte ses fruits et je continuerai à travailler de cette manière, en me disant qu'il m'apportera un beau succès dans les prochains mois.

AFP