Melbourne: le point sur la 4e journée

Melbourne: le point sur la 4e journée

Publié le , modifié le

La 4e journée de l'Open d'Australie marque un tournant de la quinzaine. Pour la première fois, les organisateurs ont interrompu les rencontres en raison de la forte chaleur qui sévit sur Melbourne, fermant le toit sur les courts couverts. Et la pluie a fait son apparition, arrêtant une nouvelle fois certaines rencontres. Cela n'a pas privé Nadal, Federer, Murray, Tsonga, Monfils, Cornet, Radwanska et Sharapova d'une qualification pour le 3e tour. Mais Juan Martin Del Potro (N.5) est tombé.

Del Potro, la surprise

Cinquième mondial, Juan Martin Del Potro faisait partie de ces outsiders, légitimes pour ambitionner la victoire à Melbourne. Mais l'Australie ne convient pas à l'Argentin. Son meilleur résultat, c'est un quart de finale, en 2009 et 2012. Et pour la quatrième fois en 8 participations, le Sud-Américain a été battu au 2e tour, face à Roberto Bautista Agut (62e mondial), 4-6, 6-3, 5-7, 6-4, 7-5. A la fin du match, "Delpo" a reconnu que l'Espagnol avait tout simplement été meilleur que lui :"Il a joué un très bon match pendant quatre heures. Je n'étais pas loin. Mais à chaque moment où j'ai eu une chance, il a joué un coup extraordinaire. Quand la chance n'est pas de votre côté, c'est difficile. Il a été très bon. Je dois continuer à travailler". Ce n'est en tout cas pas sur son service que Del Potro a failli : la "Tour de Tandil" a décoché 28 aces face à Bautista. 

La chaleur monte encore

Avec un thermomètre à plus de 43°C, les organisateurs de l'Open d'Australie ont, pour la première fois, interrompu les rencontres, durant 4h. Il faut dire qu'à 9h, il faisait déjà 35°C. Le toit a donc été sorti sur les courts principaux, permettant à certaines rencontres de se poursuivre, comme celle de Jo-Wilfried Tsonga.

La pluie s'invite

Après l'interruption des matches pour cause de trop forte chaleur, c'est la pluie qui a stoppé les rencontres, hormis sur la Rod Laver Arena et la Hisense Arena. Une heure trente de pause et le cours de la journée a pu reprendre.

Les favoris à leur aise

Rafael Nadal, aux dépens de l'Australien Kokkinakis (6-2, 6-4, 6-2), Roger Federer, face à Kavcic (6-2, 6-1, 7-6), Andy Murray contre Vincent Millot 6-2, 6-2, 7-5 et Jo-Wilfried Tsonga (7/6, 6-4, 6-4 contre Bellucci) ont tous franchi ce cap du 2e tour. Sans trop s'employer. Pour l'instant, personne n'a lâché trop d'énergie. Chez les femmes, Victoria Azarenka et Agnieszka Radwanska, qui avaient peiné au 1er tour, ont bien redressé le tir au même stade.

Sharapova a eu très chaud

Le 2e tour de la Russe n'a pas été une partie de plaisir. Opposée à Kaia Kanepi, Maria Sharapova a été contrainte de jouer les prolongations, s'imposant sur sa 4e balle de match et au bout du suspense (6-3, 4-6, 10-8). L'ancienne N.1 mondiale a fini sous un ardent soleil. Car lorsque la décision est tombée de couvrir les courts disposant d'un toit, les deux joueuses étaient déjà engagées dans le 3e set. Or, la fermeture ne peut se faire qu'en fin de set. Et celui-ci a duré 1h55. La tête de série N.3 devra bien récupérer pour affronter Alizé Cornet (N.25).

Une première pour Robert

A 33 ans, Stéphane Robert atteint son Graal. Cette semaine australienne est en tout cas la plus belle de sa carrière en Grand Chelem, lui qui atteint pour la première fois le 3e tour dans un tel tournoi. Contre le Polonais Przysiezny (64e mondial), le 119e au classement ATP a dû s'y reprendre à deux fois pour s'imposer. Il menait en effet 6-5 dans le 3e set, avec son service à suivre qu'il perdait, avant de mener 3-0 dans le jeu décisif, pour s'incliner (7/3). Il l'emporte finalement 7-6 (7/3), 6-1, 6-7 (3/7), 6-1 pour jouer Martin Klizan au prochain tour. Intégré au tableau final au dernier moment après le forfait de Kohlschreiber en tant que lucky-loser, Robert continue de jouer sa chance à Melbourne.

Simon, comme toujou​rs

Un premier tour en cinq manches en 4h32, et voilà Gilles Simon encore vainqueur d'un match à rallonge. Opposé à Marin Cilic, le Français a encore sorti sa tenue de marathonien pour s'imposer, après 3h57 de jeu, 4-6, 7-6 (7/3), 6-7 (5/7),  6-1, 6-2. Après la rencontre, le natif de Nice a avoué être "très heureux d'avoir gagné un match très dur physiquement", assurant avoir réussi à "jouer détendu". Après avoir failli déclarer forfait avant le début du tournoi, le natif de Nice se retrouve devant son compatriote Tsonga pour le 3e tour, avec la satisfaction d'avoir gagné des combats et de s'être montré réaliste contre le Croate (10 balles de break concrétisées sur 12).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Open d'Australie