Monfils gros yeux 012014
Gaël Monfils | AFP

Melbourne : le point sur la 2e journée

Publié le , modifié le

La deuxième journée de l’Open d’Australie a livré son verdict. Les stars (Federer, Murray, Nadal) sont passées sans souci. Quelques outsiders ont dû s’employer (Del Potro, Raonic, Del Potro), les Français ont vécu une journée mitigée mais meilleure que les Australiens qui ont perdu leurs têtes d’affiche (Hewitt, Tomic) au cours d’une journée de nouveau marquée par les abandons (six dont cinq chez les Messieurs).

Les favoris déroulent

Roger Federer (N.6) a dominé sans trembler l’Australien James Duckworth (6-4, 6-4, 6-2) sous les yeux de son nouveau coach Stefan Edberg. Andy Murray (N.4) a été plus rapide en expédiant le Japonais Go Soeda (6-1, 6-1, 6-3). Mais Rafael Nadal (N.1) a passé encore moins de temps sur le court. L’Espagnol a profité de l’abandon de Bernard Tomic à la fin du premier set (il menait 6-4) lors du premier match de la session nocturne.

Les outsiders s’emploient

Quelques outsiders du tournoi ont dû se bouger pour éliminer la concurrence ce mardi. Kei Nishikori (N.16) est venu à bout du local Marinko Matosevic en cinq manches, 6-3, 5-7, 6-2, 4-6, 6-2, Milos Raonic (N.11) a lâché un set face à l’Espagnol Daniel Gimeno (7-6(2), 6-1, 4-6, 6-2, et Juan Martin Del Potro (N.5) a musarder en route pour sortir l’Américain Rhyne Williams 6-7(1), 6-3, 6-4, 6-4.

Les Français assurent

Bilan positif pour les Bleus sous le soleil océanien. Sept Français ont gagné et trois ont mordu la poussière. Chez les dames, si Alizé Cornet est passée, Kristina Mladenovic a souffert de la chaleur, s’inclinant finalement 7-5, 7-5 contre la Suisse Stefanie Vögele à moins d’un mois du premier tour de la Fed Cup opposant la France et la Suisse. Chez les Messieurs, le vieux Michael Llodra (6-4, 7-5, 6-1 contre l’Allemand Michael Berrer) et le jeune Lucas Pouille (6-4, 7-6(9), 4-6, 6-3 face au Serbe Dusan Lajovic) se sont fait sortir. En revanche, Benoît Paire (N.27) a disposé du Canadien Frank Dancevic (7-6(12), 6-3, 6-4. Stéphane Robert a battu le Slovène Aljaz Bedene (7-6(3), 6-3, 6-0), Vincent Millot a fini par déborder l’Américain Wayne Odesnik (7-5, 4-6, 6-7(4), 6-1, 6-3), Jo-Wilfried Tsonga (N.10) a maté Filippo Volandri 7-5, 6-3, 6-3, et Gilles Simon a triomphé de l’Allemand Daniel Brands en cinq sets 6-7(7), 6-4, 3-6, 6-3, 16-14, après 4h32 de jeu, le  tout par une température qui a longtemps été proche des 40°.

Le drapeau australien en berne

Les Australiens n’ont pas brillé sur les courts de Melbourne Park. Bilan mitigée chez les dames avec une qualifiée (Olivia Rogowska contre la Colombienne Mariana Duque, 6-3, 6-3) et une éliminée (Storm Sanders battu par l’Italienne Camila Giorgi 4-6, 6-1, 6-4). Chez les Messieurs, les stars sont passées à la trappe (Lleyton Hewitt dans un énième match en cinq sets, contre Andreas Seppi, 7-6(4), 6-3, 5-7, 5-7, 7-5, et Bernard Tomic qui a abandonné contre Nadal), et les seconds couteaux n’ont pas brillé non plus (Matosevic, Duckworth). Seul le jeune Nick Kyrgios, gros serveur, a franchi l’obstacle contre Benjamin Becker (6-3, 6-7(5), 6-2, 7-6(2).

Encore des abandons​

Cinq abandons sont à déplorer dans le tableau masculin : Frank Dancevic, John Isner (N.13), qui a perdu face au Slovaque Martin Klizan à 6-2, 7-6(6), l’Allemand Julian Riester contre le Brésilien Thomaz Bellucci, et donc Bernard Tomic devant Nadal (problème de dos). Chez les dames, seule Polona Hercog a craqué avant la fin. Bien avant la fin puisqu’elle n’est pas allé plus loin que le premier jeu contre Alizé Cornet (N.25). Avec les trois de lundi, ces huit abandons lors d'un premier tour du tournoi du Grand Chelem constituent un record. "Jusqu'à ce que quelqu'un meurt ils nous feront jouer dans cette fournaise", a d'ailleurs confié Dancevic victime d'un malaise.