Jo-Wilfried Tsonga renonce à l'Open d'Australie

Jo-Wilfried Tsonga renonce à l'Open d'Australie

Publié le , modifié le

Comme l'annonçait la rumeur depuis plusieurs jours, Jo-Wilfried Tsonga a été contraint de déclarer forfait pour l'Open d'Australie, qui débute le 19 janvier. "Je souffre toujours d’une inflammation de l’avant-bras (syndrome de l’intersection) et cela ne me permet pas d’être à 100% de mes capacités en compétition", a-t-il écrit sur son site internet. Il a même posé en photo avec une attelle au poignet droit. Il souffre depuis le tournoi de Tokyo, en septembre dernier, ce qui l'avait obligé à renoncer à une grande partie de la finale de la Coupe Davis.

La série noire continue. Jo-Wilfried Tsonga poursuit sa convalescence, et sera donc absent des terrains pour le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Blessé à l'avant-bras lors de son entrée en lice au tournoi de Tokyo en septembre dernier, il avait dû faire une croix sur la tournée asiatique. Puis, il était revenu à Bercy, quinze jours avant la finale de la Coupe Davis où, après avoir perdu le vendredi contre Stan Wawrinka, il avait dû renoncer aux autres matches du week-end. Cela ne l'avait pas empêché, la semaine suivante, de participer au tournoi exhibition de l'IPTL, dont son ancien agent est le directeur général. Après les vacances, et pour effectuer sa rentrée, il devait participer cette semaine à la Hopman Cup, mais avait préféré faire l'impasse, laissant sa place à Benoît Paire. Du coup, les rumeurs de forfait avaient couru.

Mais cela n'a pas suffi pour le remettre en forme. "Je souffre toujours d’une inflammation de l’avant-bras (syndrome de l’intersection) et cela ne me permet pas d’être à 100% de mes capacités en compétition", a-t-il écrit dans un communiqué sur son site internet officiel. "Je vais donc encore bénéficier, sur une période de 3 semaines, de tous les soins nécessaires afin de pouvoir reprendre le chemin du circuit dans les meilleures dispositions possibles." La photo de son poignet enserré dans une attelle atteste que le Manceau est encore loin de disputer un match de haut niveau. 

Bien évidemment, ce premier forfait dans sa carrière pour l'Open d'Australie, qui l'avait fait exploser au plus haut niveau avec sa finale perdue contre Djokovic en 2008, va faire parler. Car sa participation à ce circuit richement doté de l'IPTL, une semaine après la finale de la Coupe Davis, avait déjà fait couler beaucoup d'encre. Etait-il raisonnable de s'aligner alors qu'il souffrait, déjà depuis plusieurs semaines, de son avant-bras, même si une exhibition ne demande pas un gros investissement ? S'il ne l'avait pas disputée, aurait-il pu jouer l'Open d'Australie ? Les trois semaines de soins qui lui sont encore prescrites laissent penser qu'il n'aurait pas pu y prendre part...  

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Open d'Australie