Novak Djokovic (Open d'Australie)
Novak Djokovic a fait parler son talent pour écarter le jeune, Quentin Halys (19 ans) | PETER PARKS / AFP

Halys ne résiste pas à la tornade Djokovic

Publié le , modifié le

Quentin Halys voulait son match de gala, il l'a eu. Et si Novak Djokovic, vainqueur en trois sets 6-1, 6-2, 7-6, s'est baladé dans les deux premières manches, le Français a fait mieux que résister dans la dernière, prouvant qu'il est effectivement un grand espoir du tennis français.

Dans cette partie, la première victoire de Quentin Halys, 187e à l'ATP, aura été d'entrer sur le court avec une attitude positive, bien loin de celle de certains joueurs déjà battus par Novak Djokovic dès l'échauffement. En difficulté dans les deux premières manches (concédées 6-1 et 6-2), sans doute stressé et impressionné par l'adversaire et l'arène, le Francilien a attendu la troisième manche pour lâcher ses coups et faire plaisir à une Rod Laver Arena pleine à craquer. Le Français a réussi un mini-exploit en poussant l'ogre du tennis mondial au tie-break dans la troisième manche. Un tie break perdu (7/3) mais l'essentiel est ailleurs. Halys s'est fait plaisir et a pris rendez-vous pour l'avenir.

Djokovic prend le meilleur départ

Il n'y a qu'à étudier le temps mis par les deux joueurs pour remporter leur premier engagement du match pour comprendre que le Français est opposé à une sacrée montagne: une minute pour Djokovic, un petit quart d'heure pour Halys. Dépassé par les coups de son adversaire, le Francilien ne se créé aucune balle de break dans les deux premières manches. En face, Djokovic prend son rythme de croisière: six fautes directes dans la première manche, une seule dans la deuxième (!) et se détache au score (6-1, 6-2 en 56 minutes).

Halys fait lever la foule

Après deux sets, Quentin Halys sent qu'il passe à côté de son match et va se rebeller. En un set, il fait beaucoup plus que sur les deux autres et réussit à prendre le service de son adversaire. La Rod Laver est debout sur les coups gagnants du jeune Français (19 ans). Dans cet ultime set, Halys en décoche autant que Djokovic (14). Devant au score, le Français embarque "Nole" dans un jeu décisif aléatoire. Aléatoire pour de nombreux joueurs, pas pour Djokovic qui ne lâche plus un seul point facilement et s'impose finalement 6-1, 6-2 et 7-6 (7/3) en 1h40 de jeu. Halys sort de l'arène sous les applaudissements et avec le sentiment du travail bien fait.