Caroline Garcia Australie 2015
La jeune joueuse tricolore Caroline Garcia | AFP - PAUL CROCK

Garcia, Mladenovic, Dodin au deuxième tour, Ivanovic à la trappe

Publié le , modifié le

Les jeunes Françaises n'ont pas manqué leur entrée en lice à l'Open d'Australie. Caroline Garcia, 21 ans, a réalisé une très belle performance en faisant tomber la tête de série numéro 27 Svetlana Kuznetsova 6-4, 6-2. Kristina Mladenovic, 21 ans également, s'est aussi offert le scalp d'une tête de série, l'Allemande Sabine Lisicki (n°28). "Kiki" passée tout près de la défaite s'est imposée en trois sets, 4-6, 6-4, 6-2 en 2h06. Océane Dodin, 18 ans, qui débutait son aventure en Grand Chelem à Melbourne, a écarté l'Américaine Alison Riske, 40e mondiale, 7-6 (7/5), 3-6, 6-3 et 2h06 de jeu. Pauline Parmentier et Stéphanie Foretz ont été éliminées. La grosse sensation du jour a été l'élimination de la numéro 5 mondiale, la Serbe Ana Ivanovic par la qualifiée tchèque Lucie Hradecka, 142e mondiale (1-6, 6-3, 6-2).

Elles représentent l'avenir du tennis féminin français. Kristina Mladenovic, Caroline Garcia et Océane Dodin ont toutes moins de 22 ans, un talent fou, et des espoirs très lourds à porter sur leurs épaules. Pour la première, cela fait un moment qu'elle porte l'image de la nouvelle vague tricolore. Championne du monde juniors en 2009, "Kiki" Mladenovic a refait parler d'elle lors du 1er tour en s'offrant la tête de série N.28, Sabine Lisicki, 4-6, 6-4, 6-2. Une victoire entâchée de 12 double-fautes, symbole de son manque de confiance actuel. Ce succès est une grande performance pour la Française, qui n'avait jamais pris le moindre set à l'Allemande lors de leurs deux duels précédents (tous en 2013). En plus de deux heures de jeu, la 28e mondiale est donc tombée face à une joueuse qui passe le 1er tour d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis Roland-Garros 2014 (3e tour). Avec son 71e rang mondial, Mladenovic est bien loin de la 36e place qu'elle avait occupée en 2013. Mais si la confiance revient... "C'est une très belle victoire", s'est-elle réjouie après le match. "Le niveau de jeu  était là, mais il y a eu des hauts et des bas. Elle a un style vraiment  particulier. Elle frappe fort et cela se ressent dans ses balles. Après la  perte du premier set, je suis repartie de zéro, au courage, en essayant de revenir point par point."

Garcia impressionne​, Dodin étonne

Pendant l'éclipse de Mladenovic, Caroline Garcia avait pris la relève. C'est elle qui est installée en ce moment sur la 36e place du classement WTA. Et pour son entrée en matière à Melbourne, elle n'avait pas non plus la partie facile en ayant pour adversaire Svetlana Kuznetsova (N.27). Et comme sa compatriote, elle a passé l'obstacle en deux manches 6-4, 6-2 en 1h23 de jeu. Victorieuse de Roland-Garros 2009, de l'US Open 2004 et finaliste à New York en 2007, la Russe avait atteint à trois reprises les quarts de finale à Melbourne, dont la dernière fois en 2013. Mais comme l'année dernière, elle est sortie dès le premier tour. C'est le premier succès de la saison de Caroline Garcia, et sa première victoire contre une membre du Top 10 depuis le mois de septembre dernier au tournoi de Wuhan (elle y avait battu Venus Williams et Agnieszka Radwanska). Au prochain tour, elle affrontera la Suissesse Stefanie Voegele (94e mondiale), tombeuse de Pauline Parmentier (86e) 6-1, 3-6, 6-2. Ce sera encore un beau défi pour la jeune joueuse française qui a perdu les deux premiers duels avec l'Helvète, âgée de 24 ans. "C'est toujours  agréable de battre une fille qui a gagné des Grands Chelems et a été parmi les  meilleures du monde pendant pas mal de temps", disait la Française avec bonheur. "Le premier set a été serré. Ce  n'est jamais facile de voir son adversaire revenir et d'être capable de  repasser devant. J'ai continué du mieux que je pouvais en y mettant un peu plus  d'agressivité. Je suis satisfaite de mon service aujourd'hui. Il y a eu certes  quelques bas durant le match, mais mon service a toujours été présent au bon  moment. J'étais un peu surprise que Kuznetsova, elle, serve aussi doucement."

Enfin, Océane Dodin représente la vague suivante pour le tennis féminin français. Voici deux ans, elle avait fait ses premiers pas dans le tableau des qualifications de Roland-Garros, à seulement 16 ans. Deux ans après, invitée dans le tableau final, la 183e mondiale s'est offert sa première très grande performance chez les seniors, en battant l'Américaine Alison Riske (40e mondiale) 7-6 (7/5), 3-6, 6-3. Malgré un physique encore fluet, elle dégage déjà une puissance dans ses coups qui lui offre un statut de grand espoir. Elle tentera de le confirmer au prochain tour, en passant un test encore supérieur contre la Tchèque Karolina Pliskova (N.22).

Océane Dodin, aux qualifications de Roland-Garros en 2013
Océane Dodin, aux qualifications de Roland-Garros en 2013

Issue des qualifications, Stéphanie Foretz (197e mondiale) est passée à un point de la victoire et de la qualification pour le 2e tour. Malgré 13 aces (mais 7 double-fautes), la Francilienne de 33 ans a fini par s'incliner 4-6, 6-1, 12-10 après plus de 3h de jeu contre l'Américaine Christina McHale (54e mondiale), qui a été prise de vomissements.

Ivanovic et Kerber éliminées

La première grande sensation de cet Open d'Australie, c'est l'élimination d'Ana Ivanovic. La tête de série N.5, finaliste à Brisbane lors de la première semaine de l'année et quart de finaliste ici-même l'année dernière, s'est pris les pieds dans le tapis dès son entrée en lice. Le sort lui avait pourtant réservé un 1er tour abordable, face à la Tchèque Lucie Hradecka sortie des qualifications. La Serbe s'est inclinée 1-6, 6-3, 6-2, pour son plus grand malheur: "C'est très décevant, probablement la pire  chose qui pouvait m'arriver. Malgré tout, l'année vient de débuter. Je dois me  remettre au travail et prendre le temps d'analyser ce qui m'a manqué et ce que  je dois faire pour mieux aborder ce type d'événement. Je trouvais que mon  service s'était amélioré mais cela n'a vraiment pas fonctionné aujourd'hui (10  doubles fautes, ndlr). J'ai pourtant bien commencé mais j'ai vraiment baissé de  niveau dans les deuxième et troisième sets. En fait, durant tout le match, je  n'ai jamais trouvé le bon rythme."

L'élimination d'Angélique Kerber (N.9) par la Roumaine Irina Begu est également une surprise, qui libère de l'espace dans cette partie de tableau. 

Le tableau féminin de l'Open d'Australie