Roger Federer
Le joueur suisse Roger Federer | AFP - MAL FAIRCLOUGH

Federer vient à bout de Murray

Publié le , modifié le

Roger Federer s'est hissé pour sa 34e demi-finale de Grand Chelem en dominant en quatre sets la tête de série n°4, Andy Murray, 6-3, 6-4, 6-7 (6/8), 6-3. Le Suisse affrontera son grand rival, l'Espagnol Rafael Nadal.

L'année 2014 commence bien mieux que 2013 avait terminé pour Roger Federer. Celui qui avait raté les trois dernières demi-finales à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open l'année dernière a repris ses bonnes habitudes à l'Open d'Australie. A Melbourne, il atteint pour la 11e fois le dernier carré. Et si l'issue de son duel avec Andy Murray ne faisait guère de doute, tant il était au dessus dans le jeu du Britannique, le Suisse a eu beaucoup de mal à conclure (malgré 54 points gagnants à 41 et 10 aces).

Au troisième set, avant le tie-break, il a servi pour le match à 5-4. Puis dans le jeu décisif, il a gâché deux balles de match face à un Murray coriace et refusant de tomber. Pourtant, le finaliste 2013 a fini par céder. En demi-finale, Roger Federer retrouvera son grand rival, Rafael Nadal. Leur 33e confrontation, deux ans après leur dernière en Grand Chelem ici-même à Melbourne. C'était déjà en demi-finale et Nadal avait gagné, comme toujours sur le format long depuis la finale de Wimbledon 2007.

"Super de voir Nadal comme ça"

"C’était très dur", a confié l'homme aux 17 levées du Grand Chelem, heureux au micro de Jim Courier. "Il a mis beaucoup de pression sur moi. Je n’arrivais pas à terminer. C’était voué à finir en quatre sets. Je sais que je suis l’un de ceux qui ratent le plus de balles de break (4/17), mais il faut rester positif dans ces moments-là. J’essaie de rester impassible".

"Battre Jo (Tsonga) puis Andy (Murray), c'est très satisfaisant, je bouge beaucoup mieux", a-t-il poursuivi. "L’an passé a été dur. J’ai bien travaillé ces quatre derniers mois". Il ne se fait pas une montagne de Nadal: "ça va être brutal dur, Lui a fait un super retour l’an dernier après sept mois d’arrêt. C’est super de le voir comme ça. J’ai hâte d’être à dans deux jours".