Eugénie Bouchard
La Canadienne Eugénie Bouchard | AFP - MAL FAIRCLOUGH

Eugénie Bouchard et Maria Sharapova au petit trot au 2e tour à Melbourne

Publié le , modifié le

Révélation de la saison 2014, Eugénie Bouchard a démarré du bon pied l'Open d'Australie. La Canadienne, 7e mondiale, a dominé facilement l'Allemande Anna-Lena Friedsam (98e mondiale) 6-2, 6-4 en 1h18. Demi-finaliste ici-même l'an dernier, la joueuse de 19 ans a bien maîtrisé la rencontre, comme Maria Sharapova (N.2), tombeuse de la Croate Petra Martic 6-4, 6-1.

Demi-finaliste à Melbourne et Paris, finaliste à Wimbledon et battue en 8e de finale à New York, Eugénie Bouchard a été l'une des grandes révélations de la saison 2014. A l'entame de l'année 2015, elle est donc très attendue pour la confirmation. Passée de la 32e place à la 7e l'année passée, elle est devenue une candidate très sérieuse à la victoire, même dans les tournois du Grand Chelem. Sa première victoire sur Serena Williams, lors de la Hopman Cup, l'a encore un peu plus placée dans cette catégorie des jeunes très talentueuses. Reste à savoir comment elle va digérer cette attente.

Hormis la Hopman Cup, la Canadienne n'a disputé aucun tournoi avant d'arriver à Melbourne. Elle n'a pas eu pour autant de retard à l'allumage. Face à Anna-Lena Friedsam, 98e mondiale, elle a assuré l'essentiel. Une victoire en deux manches, un peu plus d'une heure passée sur le terrain, elle a maîtrisé la rencontre contre une adversaire qui a le même âge qu'elle et qui l'avait battue lors de leur précédent affrontement sur le circuit, en 2012 à Maribor. Mais Eugénie Bouchard n'était pas encore devenue une membre du Top 10.

Cela fait bien plus longtemps que Maria Sharapova fait partie des dix meilleures joueuses du monde. A Melbourne, la Russe a même l'ambition de redevenir N.1 mondiale. Petra Martic n'a pas représenté un gros obstacle à franchir lors du 1er tour. Le jour de ses 24 ans, la Croate a été totalement dominée par la N.2 mondiale, qui a néanmoins connu quelques soubresauts dans son jeu. Elle s'impose 6-4, 6-1 en à peine plus de 1h20 de jeu, sur un ace à sa deuxième balle de match.

Le tableau féminin de l'Open d'Australie