Novak Djokovic revers Open d'Australie 01 2011
Le Serbe Novak Djokovic | AFP - Greg Wood

Djokovic et Federer filent en quarts

Publié le , modifié le

Le Serbe Novak Djokovic, N.3 mondial, a facilement décroché son ticket pour les quarts de finale de l'Open d'Australie, dimanche, en pulvérisant le 14e mondial Nicolas Almagro (6-3, 6-4, 6-0). De son côté, le Suisse Roger Federer a eu besoin de quatre sets pour se défaire de l'Espagnol Tommy Robredo (6-3, 3-6, 6-3, 6-2). Qualification également du Tchèque Tomas Berdych aux dépens de l'Espagnol Fernando Verdasco (6-4, 6-2, 6-3).

LE TABLEAU MASCULIN DE L'OPEN D'AUSTRALIE

La 7e journée de l'Open d'Australie n'aura décidément pas souri aux Espagnols. Sous un soleil de plomb, ils sont en effet trois à avoir vu l'aventure s'arrêter en huitième de finale. A commencer par Nicolas Almagro qui s'est fait sèchement éliminé par le Serbe Novak Djokovic. Ce dernier, vainqueur en 2008 du tournoi, n'a mis qu'1h44 à se débarrasser de son adversaire du jour après un 3e tour déjà tronqué par l'abandon de son compatriote Viktor Troicki. Pour ce faire, "Djoko" s'est appuyé sur une excellente première balle (75% de réussite, 12 aces et aucun break) et n'a quasiment jamais été inquiété sur ses jeux de service. En face, Almagro, plutôt spécialiste de la terre battue, a été peu à son aise face au Serbe qui a impressionné par son niveau de jeu.

"C'était un très bon match. J'avais un adversaire, gros frappeur et j'ai pu tester quelques points dans mon jeu : mon agressivité et ma patience, a commenté le Serbe. J'ai très bien servi aujourd'hui et c'est important de réaliser ce genre de performance avant les quarts de finale. Maintenant, les adversaires sont très difficiles et les matches durs et imprévisibles." Et d'ajouter : "C'était important pour moi de passer le moins de temps possible sur le court et c'est ce que j'ai fait. Je tape bien la balle. Physiquement et mentalement, je suis bien et prêt pour gagner mon prochain match." Son prochain match, Novak Djokovic le jouera contre le au N.6 mondial Tomas Berdych. Le Tchèque s'est offert une victoire expéditive face à l'Espagnol Fernando Verdasco, N.9 mondial (6-4, 6-2, 6-3).

Pour Roger Federer, la qualification pour les quarts de finale aura été moins rapide puisqu'il a cédé un set à l'Espagnol Tommy Robredo (6-3, 3-6, 6-3, 6-2). Ce petit passage à vide lors du second set ne lui a pas empêché de s'offrir une place en quart, sa 27e d'affilée en Grand Chelem. Il égale ainsi le record de Jimmy Connors. Face à Robredo, qu'il a toujours battu en désormais 10 confrontations, dont un quart de finale à Melbourne en 2007, Federer réalisait une excellente entame de match, en enchaînant trois aces durant son premier jeu de service. Il creusait ensuite l'écart pour mener 5-3 et concluait sur une deuxième balle que Robredo arrivait à peine à effleurer.

Contre toute attente, la mécanique suisse s'enrayait au seconde set, notamment au service où son taux de première balle baissait brutalement. Federer commettait également 14 fautes directes contre seulement une pour son adversaire. Pas du genre à baisser les bras, le N.2 mondial se reprenait lors de la 3e manche, où il choisissait de monter davantage au filet pour abréger l'échange. Il se détachait à 3-0 et ne cédait plus son avance. Il prenait encore le large en début de 4e manche, et concluait la rencontre en 2h25 de jeu. Au prochain tour, Federer affrontera son compatriote Stanislas Wawrinka, tête de série N.19, tombeur de l'Américain Andy Roddick, N.8 mondial (6-3, 6-4, 6-4).

"Cela a été une première semaine difficile avec quelques coups de chaud ces derniers matches, a confié Federer à l'issue de son huitième de finale. Mais je suis content de la manière dont je frappe la balle. J'ai eu un tableau piégeux, avec des gars d'expérience et de très bons retourneurs. C'est pour ça que je suis content de les avoir battus et de m'être donné une chance d'accéder en deuxième semaine."

Isabelle Trancoën